1 min de lecture Santé

8.100 décès supplémentaires en décembre et début janvier

Plus de 8.000 décès supplémentaires ont été enregistrés en France au mois de décembre 2016 et sur le début du mois de janvier 2017, toutes causes confondues, dont l'épidémie de grippe actuelle.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Enquête RTL : l'épidémie de la grippe plus mortelle en France qu'il y a deux ans Crédit Image : FREDERICK FLORIN / AFP | Crédit Média : Odile Pouget | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Guirard et AFP

Environ 8.100 décès en excès, toutes causes confondues, ont été observés depuis le début de l'épidémie de grippe, sur les mois de décembre et début janvier, sans que la surmortalité attribuée à la grippe puisse être encore déterminée, a indiqué mercredi l'agence sanitaire Santé publique France.

La grande majorité de ces décès concerne des personnes âgées de "plus de 85 ans", a relevé François Bourdillon, directeur général de l'agence Santé publique France. Au niveau national, la surmortalité (nombre de décès observés par rapport au nombre de décès attendus) a augmenté, tous âges confondus, de 20% lors de la dernière semaine de décembre et de 28% lors de la première semaine de janvier, selon le bulletin hebdomadaire sur la grippe de l'agence sanitaire.

"C'est une épidémie d'une grande sévérité dont les tendances ressemblent à celles de 2014-2015", hiver qui avait été marqué par une surmortalité importante de 18.000 personnes, en partie attribuable à la grippe, a indiqué à la presse le Pr Bourdillon. Concernant cette épidémie 2014-15, "on s'accorde à penser que les trois quarts seraient dus à la grippe", a-t-il indiqué, livrant une première évaluation de l'impact de la grippe sur l'excès de décès de cet hiver-là. 

Une enquête menée par RTL auprès des services de pompes funèbres montre en effet une hausse globale de 15% de l'activité sur cette période par rapport à un mois de janvier ordinaire. La grippe, qui figure parmi les causes de cette augmentation, n'a en outre pas encore atteint son pic épidémique en France, même si la situation se stabilise dans certaines régions. L'épidémie est actuellement dans sa sixième semaine de propagation, une durée qui n'a rien de surprenant et qui entre dans la moyenne se situant autour de neuf semaines.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Grippe Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants