2 min de lecture Santé

Santé : 3 questions sur "Sauv’ Life", l’application qui sauve la vie

ÉCLAIRAGE - Un jeune homme de 22 ans a sauvé la vie d'un nourrisson mardi 7 janvier grâce à l’application "Sauv Life". Une application qui met une communauté de citoyens volontaires à la disposition des SAMU et des pompiers.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Santé : 3 questions sur "Sauv' Life", l'application qui sauve la vie Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière Journaliste RTL

Quand la technologie sauve des vies. Mardi 7 janvier, un bébé de six mois a fait un arrêt cardiaque à Paris. Le nourrisson doit la vie à un jeune homme de 22 ans professeur de sports en salle et secouriste amateur. Rien n'aurait été possible sans l'implication de Théo et l'application Sauv Life sur laquelle il s'était inscrit.

Cette application créée en 2018 met une communauté de citoyens volontaires à la disposition des SAMU et des pompiers. "Je m'attendais à tomber sur une personne adulte ou une personne âgée. J'arrive sur une foule qui est autour d'un véhicule et au fur et à mesure que je me rapproche, je découvre un nourrisson", confie le jeune secouriste.

Un peu plus tôt, Théo a été alerté via Sauv Live. "Je suis sur mon lieu de travail et je reçois une alerte comme quoi il y a un arrêt cardiaque à proximité à 600, 800 mètres", raconte-t-il. Une réactivité qui a sauvé ce nourrisson. 

1. Combien de vies sauvées ?

Invité de RTL, le docteur Lionel Lamhaut est à l'origine de cette application qui a été téléchargée 350.000 fois. Autant de secouristes potentiels et des vies sauvées. "On estime qu'on a plus de 85 cœurs qui sont repartis avec la participation de Sauv Live", assure le médecin.

"Sur un arrêt cardiaque, le plus grave c'est de ne rien faire", insiste le médecin. "C'est l'inactivité qui tue lors des arrêts cardiaques aujourd'hui : 50.000 morts en France, 5% de survivants, alors que les pays du nord de l'Europe sont à plus de 40% de survivant. "Depuis le 1er janvier, tous les jours, un cœur repart grâce à la participation" de l'application. 

2. Comment fonctionne "Sauv Life"?

À lire aussi
Un moustique qui s'apprête à piquer (illustration). moustiques
Moustiques : pourquoi certains se font-ils plus piquer ?

"Vous vous inscrivez, c'est complètement gratuit. Vous vivez votre vie de tous les jours. Vous acceptez la géolocalisation permanente", explique Lionel Lamhaut. "Et nous quand on va recevoir un appel au 15, au Samu pour un arrêt cardiaque, on va déclencher l'application en même temps que les pompiers et le Samu". 

"Et vous allez recevoir une notification si vous êtes à moins de 10 minutes à pied", poursuit-il.  "Théo était juste à coté. Il reçoit un SMS, une notification. Il accepte d'aider. Et son GPS va l'amener sur place. Le Samu va suivre cette intervention et va vous contacter si vous avez besoin par une visio-conférence pour vous guider pour réaliser les gestes qui sauvent". 

3. Qui peut s'inscrire ?

"Tout le monde peut s'inscrire, c'est le point qui est fondamental", insiste-t-il. "C'est un acte de citoyenneté avant tout. Jeune, vieux, formé et même non formé, même si c'est mieux de l'être, vous pouvez vous inscrire". "On peut s'inscrire à partir de 15 ans sur l'application", ajoute Lionel Lamhaut.

Pour ce professionnel de santé, ces gestes qui sauvent "doivent être appris à l'école". "Il faut que tout monde les connaissent, mais ce n'est pas une raison pour ne pas agir". Car grâce à Sauv Live, "si on ne les connaît pas, on peut quand même être aidé". "C'est cela qui est très beau. Il y a un élan de solidarité, une communauté solidaire qui s'est créée".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Application Bébé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants