1 min de lecture Histoire de France

1917 : la Caverne du Dragon, à portée de souffle

CHRONIQUE - Tenue par quelques milliers d'Allemands, la Caverne du Dragon fut l'un des objectifs les plus meurtriers des batailles du Chemin des Dames au printemps 1917.

Micro RTL générique Sur les Sentiers de la Grande Guerre Samuel Goldschmidt iTunes RSS
>
1917 : la Caverne du Dragon, à portée de souffle Crédit Image : AFP / Archives, ALAIN JULIEN | Crédit Média : Samuel Goldschmidt | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 6
Samuel Goldschmidt et Loïc Farge

"Drachenhölle" : le trou du dragon. Ce sont les Allemands qui ont baptisé ainsi cette ancienne carrière sous le Chemin des Dames. "C'est une ancienne carrière de pierres utilisée par les soldats français et allemands pour se cacher à l'intérieur. Mais ce sont surtout les Allemands qui vont en faire une véritable caserne souterraine", conte Cyrille Delahaye, guide-conférencier sur les fronts de Champagne.

"Les Allemands s'installent, creusent, installent le téléphone. Ils vont pouvoir loger jusqu'à 250 soldats, ce qui veut dire construction de dortoirs, points d'eau, nourriture, tunnels de ravitaillement, et surtout escaliers pour remonter en surface et défendre des tranchées", poursuit-il. Aujourd'hui, le lieu est un havre de fraîcheur sous le plateau. Les Français vont réussir à entrer dans la caverne durant cette bataille du Chemin des Dames.

L'offensive Nivelle sera la dernière tentative catastrophique côté français. Le nouveau généralissime Philippe Pétain arrête les frais et annonce la couleur : "Maintenant j'attends les chars et les Américains".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire de France Première Guerre mondiale Aisne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants