1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 13 novembre : un chirurgien tente de vendre une radio d'une rescapée du Bataclan
1 min de lecture

13 novembre : un chirurgien tente de vendre une radio d'une rescapée du Bataclan

Un chirurgien parisien a tenté de vendre sur internet, la radiographie d'une rescapée du Bataclan. Les hôpitaux de Paris vont saisir la justice.

 L’entrée du Bataclan prise en photo le 13 novembre 2018. (Illustration).
L’entrée du Bataclan prise en photo le 13 novembre 2018. (Illustration).
Crédit : BENOIT TESSIER / POOL / AFP
13 novembre : un chirurgien tente de vendre une radio d'une blessée du Bataclan
01:32
Aurélia Valarié - édité par William Vuillez

C'est une histoire à peine croyable : la douleur des victimes du Bataclan aux enchères sur internet. Un chirurgien parisien a tenté de vendre la radiographie d'une rescapée qu'il a opérée. Une annonce sur un site de vente aux enchères, mise à prix près de 2.800 euros, exactement 2.776 euros pour être plus précis. Et d'ailleurs, la petite annonce était toujours en ligne ce dimanche matin avec une notice très précise du chirurgien de l'APHP. 

"Parmi les blessés du Bataclan, j'ai opéré cinq femmes. Cette jeune patiente a perdu son petit ami dans l'attaque. Elle avait une fracture ouverte de l'avant-bras gauche avec une balle restante de kalachnikov dans les tissus mous", est-il écrit. Et effectivement, à côté de cette description, on voit l'image de cette radiographie. C'est vraiment une petite annonce comme on en voit partout sur internet, sauf qu'ici, on parle d'une rescapée du Bataclan.  

Médiapart, a l'origine de cette information, a contacté ce vendredi le chirurgien et décrit une conversation un peu légère dans laquelle le docteur commence par rigoler. Ensuite, il explique que c'est simplement de l'art en ligne et qu'après réflexion, il a finalement décidé de ne plus la vendre. Mais ce qu'on apprend surtout dans cette conversation, c'est qu'il n'a pas demandé l'autorisation à sa patiente, qui est identifiable grâce à tous les détails qu'il donne. Au final, il finit par reconnaître son erreur, mais le chirurgien va devoir s'expliquer devant le Conseil de l'ordre, qui a été saisi par l'APHP.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/