1 min de lecture Économie

Vous pourrez bientôt choisir la date à laquelle vos factures seront prélevées

ÉCLAIRAGE - Le gouvernement souhaite que les consommateurs puissent choisir d'être débités le 5 ou le 25 de chaque mois, mais avant cela il faudra convaincre les grandes entreprises de se lancer dans cette petite révolution.

Une facture EDF (illustration)
Une facture EDF (illustration) Crédit : ALLILI MOURAD/SIPA
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Le prélèvement des factures tombe rarement au bon moment. Et bien souvent, il est impossible de choisir quand EDF, Engie ou les opérateurs de téléphonie prélèvent, ce qui peut impacter le budget parfois serré des Français. Pour éviter cela, le gouvernement souhaite que les consommateurs puissent désormais choisir la date à laquelle ils sont débités et envisage même de légiférer.

Le 3 septembre dernier, le ministère de l'Économie avait publié un communiqué concernant "l'engagement des banques françaises en faveur de la maîtrise des frais d'incidents bancaires", où figurait cette mesure.

"Les banques s’engagent à conduire activement des travaux avec l’ensemble des entreprises concernées afin (...) d’offrir aux consommateurs la possibilité de choisir la date des principaux prélèvements récurrents afin de mieux maîtriser l’évolution mensuelle de leur trésorerie. Ces travaux seront conduits dans le cadre du Comité consultatif du secteur financier d’ici à la fin du 1er semestre 2019", pouvait-on notamment y lire.

Seuls 10% des clients peuvent choisir aujourd'hui

Selon les informations d'Europe 1, le ministère de l'Économie veut que les consommateurs puissent choisir s'ils préfèrent être prélevés de leur contrat le 5 ou le 25 du mois. Une date qu'il serait toujours possible de modifier lors du renouvellement de contrat. Comme le précise Europe 1, "aujourd’hui, seuls 10% des clients d'un abonnement peuvent sélectionner la date de leur prélèvement, notamment chez Bouygues Télécom ou EDF, par exemple". 

À lire aussi
Un cadeau de Noël (illustration). social
Prime de Noël 2019 : comment en bénéficier ?

Mais cette petite révolution va s’avérer ardue pour Bercy, qui va devoir convaincre les grandes entreprises de s'adapter. Un changement non sans conséquence sur leurs finances. Les négociations, qui pourraient débuter dans quelques semaines, s'annoncent d'ores et déjà difficiles. Si le gouvernement espère convaincre les grands groupes d'ici fin juin 2019, elle n'exclut pas de passer par une loi en cas d'échec. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Pratique Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants