2 min de lecture Temps de travail

Vie active : les Français travaillent moins que la moyenne européenne

Selon une étude, les Français travaillent autant que leurs voisins européens durant la semaine mais pas assez durant l'année. La faute aux RTT, au nombre insuffisant de travailleurs et au faible taux d’activité des seniors.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Vie active : les Français travaillent moins que la moyenne européenne Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau édité par Quentin Marchal

Le travail et son amplitude est un sujet de débat en France. Une étude pilotée par la direction du Trésor compare la durée du travail en France et chez nos voisins et montre qu'il est difficile de dire que l’on se la coule douce durant la semaine. Un salarié français passe en moyenne 36,1 heures par semaine au boulot. C’est proche de la moyenne européenne et un peu plus que son collègue allemand qui y consacre 34,1 heures. 

En terme hebdomadaire, le verdict est donc satisfaisant. Le problème est que pour un pays, le bon indicateur n’est pas celui de la semaine mais celui d’une vie active. Et là, la quantité de travail fournit par les Français n’est ni à la hauteur de nos besoins, ni suffisante pour accroître la richesse du pays

Depuis 2005, l’évolution du nombre total d’heures travaillées a permis un gain de 1% de la richesse nationale en Allemagne contre 0,2% chez nous qui avons pourtant une démographie dynamique. En clair, on travaille autant que nos voisins dans la semaine mais pas suffisamment dans l’année.

Les trois raisons de ce temps de travail réduit

Cette tendance s'explique par trois particularités. Tout d'abord, nous travaillons moins de jours dans l’année. Si nous congés payés, 25 jours sont dans la moyenne, nous y ajoutons les RTT, les jours fériés et les ponts. Résultat des compte, notre présence au bureau ou à l’usine est la plus faible des grands pays européens et 4% inférieure à celles des Allemands.

À lire aussi
Un visuel de Microsoft Windows (image d'illustration) temps de travail
Travailler moins pour produire plus : test concluant pour Microsoft Japon

Secundo, nous sommes moins nombreux à travailler. Notre taux de chômage structurel bute sur le seuil des 8% de la population active. Il nous manque des millions d’heures de travail pour financer les dépenses publiques, les aides sociales, les retraites et ainsi contenir les déficits.

Enfin, le faible taux d’activité des seniors. Nous quittons le monde du travail en moyenne deux ans plus tôt que nos homologues européens. Sans compter que le senior français est plus jeune que le senior européen : notre taux d’activité des 55-64 ans n’est que de 55% contre plus de 60% dans le reste du continent.

La priorité des priorités serait donc d’être plus nombreux à travailler puisque notre taux d’emploi de la population active est trop bas. Comme la tendance générale est partout dans les grands pays à la baisse, il n'est pas particulièrement nécessaire de travailler plus. En revanche travailler plus longtemps va certainement s’imposer. Ce dossier sera n’en doutons pas au cœur de la réforme des retraites en préparation.

Les Plus

- Les Français achètent moins de produits locaux. Le "made in France" a reculé de 2 points en 10 ans et ne représente désormais plus que 14% de nos consommations. 

- 15% des restaurants américains ont proposé des hamburgers sans viande durant le mois de mars.

La note

- 5/20 aux croisières touristiques. Il suffit de 50 navires pour que les rejet d’oxyde de soufre soient 10 fois supérieurs à ceux des 260 millions de voitures qui circulent en Europe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Temps de travail Salariés Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants