2 min de lecture Économie

Un assureur prend la tête de la Caisse des dépôts

ÉDITO - Le président de la République a tranché : le nouveau patron de la Caisse des dépôts ne sera pas un haut fonctionnaire. Une petite révolution.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Un assureur prend la tête de la Caisse des dépôts Crédit Image : AFP / Archives, Éric Piermont | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

La plus puissante des institutions financières de la République va être confiée à un assureur diplômé d'HEC, Éric Lombard. Deux siècles de pouvoir et de puissance qui échappent à la haute fonction publique. Le bon côté de ce virage historique, c'est que le futur directeur général aura les mains libres dans l'organisation et la gestion de la Caisse. Une liberté qui est statutaire, et dont il va probablement profiter à plein. Mais cette nomination, qui doit être confirmée par l'Assemblée nationale, est d'abord et avant tout un pion dans la stratégie du Président Macron. Éric Lombard sera l’exécuteur de son schéma de clarification et d'optimisation de cet outil financier unique en Europe.

Quelles sont les objectifs de l'Élysée ? Dans un premier temps, il s'agit de faire le ménage, en brisant au passage les chapelles et baronnies d'une institution qui est à la fois surpuissante et impotente. La mission fondatrice de la Caisse, c'est de protéger l'épargne des Français. C'est elle qui garantit nos Livrets A. C'est elle qui est le pilier historique du logement social. C'est elle qui gère des caisses de retraites ou les fonds des notaires.

Investissements parfois insolites

À ces métiers traditionnels se sont ajoutés, au fil du temps et au gré des modes, des participations dans la quasi-totalité des grands secteurs économique : tourisme, les assurances, le logement, le transport, les nouvelles technologies... Des investissements souvent éclairés, parfois insolites, voire difficiles à justifier, comme cette incursion dans une chaîne de fast-food. Le seul point commun de cette stratégie d'investissement, c'est qu'au fil des alternances elle n'a jamais eu de ligne bien définie.

À lire aussi
Une Caisse d'allocations familiales (illustration) allocations familiales
Prime d'activité : un simulateur vous permet d'évaluez combien vous pouvez toucher

La Caisse ne va-t-elle pas être fragilisée à terme ? C’est un risque. Dynamiser la machine s’impose. Mais briser l'outil serait maladroit. La Caisse des dépôts reste un levier incontournable pour protéger notre épargne et assumer des dépenses d’intérêt général peu rentables.

Les plus

- Volkswagen va investir 10 milliards d'euros dans la voiture électrique en Chine. Le grand virage de l'électrique s'affirme partout.

- Le paiement sans contact se banalise en France : le cap du milliard de transactions a été franchi.

La note du jour

06/20 à notre système ferroviaire. Il est très déséquilibré : 31% des 29.000 kilomètres du réseau ferré ne voient passer que 1% des circulations de trains de voyageurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Administration Fonction publique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791002429
Un assureur prend la tête de la Caisse des dépôts
Un assureur prend la tête de la Caisse des dépôts
ÉDITO - Le président de la République a tranché : le nouveau patron de la Caisse des dépôts ne sera pas un haut fonctionnaire. Une petite révolution.
https://www.rtl.fr/actu/conso/un-assureur-prend-la-tete-de-la-caisse-des-depots-7791002429
2017-11-17 07:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ik6HOnWlPyhzbrGWTJvGJg/330v220-2/online/image/2016/0106/7781187585_le-fronton-de-la-caisse-des-depots-et-consignations.jpg