2 min de lecture Travail

Travail au noir : 2,5 millions de personnes concernées en France

ÉDITO - Le Conseil d'Orientation pour l'Emploi vient de publier un rapport sur le travail au noir, avec des chiffres inquiétants et des profils-types surprenants.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
Travail au noir : 2,5 millions de personnes concernées en France Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Eric Vagnier
Éric Vagnier édité par Leia Hoarau

Cet organisme est composé d'experts chargés d'éclairer les choix du gouvernement... Et il chiffre à 2,5 millions le nombre des personnes qui travaillent en étant pas du tout ou pas complètement déclarées. Rapporté à la population active, cela fait quant même 1 travailleur sur 10 qui est payé totalement ou partiellement en liquide. 

C'est 2 à 3 % de la masse salariale distribuée en France qui échappe à l'impôt et aux cotisations sociales. Un manque à gagner estimé, pour l'État et la Sécurité Sociale, à une trentaine de milliards d'euros. C'est donc tout sauf un phénomène négligeable, surtout au moment où on parle d'équité fiscale.

Et on sait qui sont ces travailleurs cachés soumis à aucun prélèvement. Au-delà de l'ouvrier dans le secteur du bâtiment-travaux publics qui fait un peu cliché, le rapport établit deux profils-type, et cela va peut-être vous surprendre : les moins de 30 ans et les retraités.

Pour les jeunes, une rémunération rapide

Tout d'abord, les jeunes. Parce que les jobs d'été et les jobs d'étudiants sont souvent rémunérés de la main à la main, mais aussi parce que, quand ils n'arrivent pas à s'intégrer dans le marché du travail, ils finissent par accepter n'importe quoi, y compris des petits boulots non déclarés et finalement, certains y voient des avantages.

À lire aussi
Des femmes protestent au Trocadéro contre le "100e féminicide de l'année", le dimanche 1er septembre. Violences conjugales
Violences conjugales : la CGT propose un congé payé pour aider les victimes

En travaillant au noir, on ne rentre pas dans le système, on a une impression de liberté par rapport à sa banque et son compte, au fisc et aux déclarations à faire, à son employeur que l'on peut envoyer balader du jour au lendemain. L'argent reçu en liquide est immédiatement disponible et on en fait ce que l'on veut du 1er au dernier centime sans laisser la sécurité sociale, l'assurance-chômage ou le fisc se servir.

Les retraités... censés ne plus travailler

Oui, officiellement ils ont quitté le marché du travail mais certains d'entre eux y reviennent par la fenêtre et ils sont plus nombreux qu'on ne le croit. Alors c'est souvent ponctuel, quelques heures par-ci par-là pour donner un coup de main à un ami - ou à un ami d'un ami  - ou à un voisin, voire à son ancienne entreprise quand il s'agit de commerçants, d'artisans ou d'agriculteurs qui ont passé la main sans vraiment tout lâcher. 

En tout cas, c'est presque toujours payé en sous-main. Et ça permet aux retraités de compléter leur pensions pas toujours suffisantes, mais aussi - et le rapport insiste sur cet aspect des choses - de conserver un lien social avec l'extérieur et d'avoir l'impression d'être toujours utile à la société.

Le travail au noir se développe-t-il en France ?

Mystère... En l'absence d'études à intervalles réguliers, le Conseil d'Orientation pour l'Emploi reconnaît modestement qu'il ne sait pas si c'est un phénomène qui prend de l'ampleur ou non. Il note simplement que, depuis quelques années, le terrain est propice. 

Et de citer les travailleurs détachés de plus en plus nombreux, envoyés en France par des sociétés intermédiaires basés à l'étranger et donc difficilement contrôlables, l'augmentation du nombre d'auto-entrepreneurs ou micro-entrepreneurs qui ont peu d'obligations déclaratives (on ne sait pas très bien ce qui s'y passe) et la multiplication des plateformes qui mettent en relation des particuliers entre eux pour un service ou un dépannage moyennant une petite rémunération. Et là aussi, compliqué de savoir si tout est bien déclaré en bonne et due forme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail Emploi Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants