2 min de lecture Commerce

Textile : Camaïeu mise sous sauvegarde en raison d'une dette trop élevée

L'enseigne de 650 magasins et 6.000 salariés ploie sous une dette trop élevée, alors que c’est une entreprise rentable.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
L'enseigne Camaïeu a été mise sous sauvegarde Crédit Image : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Camille Schmitt

On a appris lundi 22 octobre qu’un poids lourd de la mode féminine, l’enseigne de prêt à porter Camaïeu, avait été mise sous sauvegarde par le Tribunal.

C’est une procédure qui est réservée aux entreprises en difficultés, qui ne peuvent plus honorer leurs paiements, elle peut préluder à la mise en faillite. On n’en est pas là pour cette entreprise de 650 magasins et 6.000 salariés, mais elle ploie sous une dette trop élevée, qui a pourtant été réduite il y a peu, après un accord avec les créanciers, alors que c’est une entreprise rentable. C’est un accident de plus dans un secteur qui a connu une série de plans sociaux et de restructurations sans équivalent : Pimkie, Brice, Jules, la Halle aux vêtements, Vivarte, Kookai, la plupart des enseignes de moyen de gamme ont connu récemment de sérieuses difficultés financières.
 
Plusieurs causes se conjuguent, pour expliquer ce coup de torchon. D’abord, la baisse des chiffres d’affaires. Depuis 2007, dernière belle année du secteur, les ventes de vêtements en France ont chuté de près de 15%, pour partie à cause de la baisse des prix, pour partie à cause de la baisse de la demande. Parallèlement, le commerce en ligne a gagné une part de marché comprise entre 15 et 20%, au détriment des magasins physiques. Et la concurrence de grands réseaux internationaux comme l’irlandais Primark, à prix cassés, ou l’Espagnol Zara, a fait mal aux enseignes françaises classiques qui étaient les stars des années 1990. Pendant longtemps, nos bonnes vieilles chaînes se sont contentées de délocaliser la production, pour gagner sur les coûts. Aujourd’hui, cela ne suffit plus.
 
Le problème avec les enseignes moyen de gamme est que leurs produits sont trop chers pour la clientèle qui vise le prix bas, et que la qualité est insuffisante pour celui qui veut du haut de gamme. En matière de vêtements comme dans bien des secteurs, nous, les Français, sommes tombés dans le trou du moyen de gamme. C’est aussi le drame des boutiques indépendantes, les petits magasins de vêtements dans nos villes, qui subissent une hécatombe, ils sont en train de disparaître.
 
Sur vingt ans, les vêtements féminins n’ont pas vu leur prix bouger, alors que l’indice général des prix à la conso a bondi de 28%. Ça veut dire une baisse réelle significative. Pour les hommes, c’est un peu différent, leurs vêtements ont augmenté de 9% sur 20 ans, mais c'est quand même beaucoup moins que les autres produits.
 
Et malgré cela, les consommateurs boudent, particulièrement en France. Selon Eurostat, c’est l’organisme de statistiques européen, un Français dépense 3,8% de son budget en vêtement, alors qu'un Italien ou un Portugais dépense une proportion de ses revenus presque deux fois supérieure. Il n'y a guère que les Roumains, les Bulgares et les Tchèques qui dépensent moins que nous en Europe ! Quand on regarde dans le détail, on voit que ce sont les produits de beauté, parfums et autres cosmétiques qui ont grignoté la part des vêtements dans le budget que nous consacrons à notre apparence. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commerce Mode Achat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795289418
Textile : Camaïeu mise sous sauvegarde en raison d'une dette trop élevée
Textile : Camaïeu mise sous sauvegarde en raison d'une dette trop élevée
L'enseigne de 650 magasins et 6.000 salariés ploie sous une dette trop élevée, alors que c’est une entreprise rentable.
https://www.rtl.fr/actu/conso/textile-camaieu-mise-sous-sauvegarde-en-raison-d-une-dette-trop-elevee-7795289418
2018-10-23 09:09:15
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Yel7y72uZiP82p73mJiZUQ/330v220-2/online/image/2018/1023/7795289520_l-enseigne-camaieu-a-ete-mise-sous-sauvegarde-lundi-22-octobre.jpg