2 min de lecture François Lenglet

Démission de Pascal Pavageau : symbole de la déchéance des syndicats

ÉDITO - La démission mercredi du leader du syndicat Force Ouvrière est le parfait exemple de la situation critique des syndicats français.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Démission de Pascal Pavageau : symbole de la déchéance des syndicats Crédit Image : Philippe HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et William Vuillez

Conséquence directe du scandale du fichier révélé par le Canard Enchaîné, Pascal Pavageau a démissionné. Le journal satirique révélait que le document interne qualifiait une centaine de cadres du syndicat Force Ouvrière de manière infamante en signalant s'ils étaient ou non des soutiens du leader.

Le patron de l'une des plus grandes centrales syndicales françaises, quitte donc son poste 6 mois après son arrivée. Thierry Lepaon, patron de la CGT, avait été contraint lui aussi de démissionner peu après sa nomination et d'autres révélations du Canard.

Dans les deux cas, on fait face des organisations fragiles, dévorées par les rivalités. Si à la CGT on a redressé la barre avec Philippe Martinez, la stratégie du syndicat reste difficile à comprendre. Il use son capital et l'énergie de ses troupes dans des manifestations clairsemées aux mots d'ordre qui ne parviennent pas à mobiliser. Jamais les syndicats n'ont été aussi faibles à un moment pourtant critique.

À lire aussi
Laurent Gerra. François Lenglet
Le meilleur de Laurent Gerra avec François Lenglet et Jean Lassalle

Des réformes pour 2019

La plus grande réforme de l'État providence depuis 1945 se profile. En 2019, avec le revenu d'activité universel, c'est le bouleversement de toutes les aides sociales qui a été annoncé par le président. Vient s'ajouter à cela, la réforme de l'assurance chômage. L’effondrement des syndicats légitime presque la méthode Macron, qui voudrait bien souvent passer outre les syndicats.

La CFDT est la seule parmi les 3 syndicats cités qui réussit à produire des leaders incontestés avec une constance incroyable. D'ailleurs la CFDT pourrait devenir le premier syndicat français lors des prochaines élections à la fin de l'année. Mais un syndicat ne peut pas occuper seul la scène sociale française.

Les risques à venir

La contestation pourrait s'exprimer ailleurs, dans l'entreprise, par des actions violentes, ce qui était la crainte de Pascal Pavageau. Il pourrait également ne plus y avoir d'interlocuteur structuré pour négocier des accords d'entreprise sur le terrain.

Finalement, il se produit dans le monde syndical exactement la même secousse que celle qui a affecté la vie politique française. Tout comme les vieux partis souffrent de désorientation idéologique et de la désaffection des militants, certains de nos syndicats se dévitalisent.

Seulement, dans la vie politique, une offre nouvelle est apparue, avec des partis populiste, le Rassemblement National, La France Insoumise. On ne voit rien de tel sur le terrain asséché du syndicalisme. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Lenglet Syndicats Démission
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795231363
Démission de Pascal Pavageau : symbole de la déchéance des syndicats
Démission de Pascal Pavageau : symbole de la déchéance des syndicats
ÉDITO - La démission mercredi du leader du syndicat Force Ouvrière est le parfait exemple de la situation critique des syndicats français.
https://www.rtl.fr/actu/conso/demission-de-pascal-pavageau-symbole-de-la-decheance-des-syndicats-7795231363
2018-10-18 10:36:03
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4hgL5FwFG-UiOMGwsnP9nA/330v220-2/online/image/2018/1010/7795128719_pascal-pavageau-leader-de-force-ouvriere.jpg