2 min de lecture Santé

Santé : Buzyn met en garde les mutuelles sur le reste à charge zéro

ÉDITO - La ministre de la Santé doit étouffer au plus vite les manœuvres de certaines complémentaires du privé et des fonctionnaires qui annoncent d’ores et déjà des hausses de tarifs pour 2019.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Reste à charge zéro : Buzyn met en garde les complémentaires Crédit Image : Fred TANNEAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Camille Schmitt

Une réunion a lieu ce mardi 18 décembre dans la matinée au ministère de la Santé. Au menu : l’évolution du projet reste à charge zéro pour les prothèses dentaires, auditives et de vue. Et manifestement, ce n'est pas un long fleuve tranquille. 

La ministre Agnès Buzyn doit étouffer au plus vite les manœuvres de certaines complémentaires du privé et des fonctionnaires qui annoncent d’ores et déjà des hausses de tarifs pour 2019. Ce qui, sur le fond et dans le climat actuel, est ressenti comme un coup de poignard par la ministre.

Les complémentaires santé – assurances, mutuelles ou groupe de prévoyance – ont été associées avec les industriels et les professionnels de santé à cette réforme. Tous se seraient engagés à ne pas alourdir leurs cotisations au-delà de 2,5%. Pour mémoire, leurs tarifs ont augmenté de 47% en 10 ans.

Répercussion des coûts

Ce projet "100% santé" a un coût. Et il faudra bien le répercuter. Mais sa montée en puissance a été étalée sur 3 ans pour justement ne pas trop charger la barque des mutuelles. 

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

Très concrètement, l’impact financier sera quasi imperceptible en 2019, plus sensible en 2020 et effectif en 2021. Par ailleurs, au-delà de leur évolution progressive, ces mesures ne pèseront finalement que marginalement sur l’économie globale des complémentaires : elles ne vont prendre à leur compte que 250 millions d'euros sur 3 ans. Un effort qui est un trait de crayon face aux 54 milliards de cotisations qu’elles prélèvent chaque année.

Participation de la Sécurité Sociale

C'est donc la Sécurité Sociale qui va assumer le coût de cette réforme. Ce projet répond à des exigences évidentes : 3 Français sur 10 ne passent jamais, pour des raisons purement financières, la porte des cabinets dentaires, d’optique ou d’audioprothèse dans notre pays.

La réforme va coûter 1 milliard d'euros. La Sécu va en prendre à sa charge les deux tiers. Le solde, c’est-à-dire au mieux 25% de ces dépenses, seront assurées par les complémentaires. C’est ce rapport qui pousse la ministre à refuser en plus des hausses annuelles traditionnelles toute augmentation spécifique des cotisations.

En bon français, le reste à charge zéro ne doit pas être un effet d’aubaine pour la prolifique industrie des complémentaires, il y a près de 500 organismes qui se partagent ce marché et dont le moins que l’on puisse dire c’est qu’il gagnerait à plus de transparence.

Les plus

Carmat, le pionnier français du cœur artificiel, a obtenu un prêt de 30 millions d'euros de la Banque Européenne d'Investissement. C'est un très bon signe car cela veut dire que l'Europe croit en ce projet. 

En 2017, Samsung a investi 11 milliards d'euros rien qu'en publicité. C'est un signe des temps. Actuellement, les télécoms dépensent plus que les marques de lessive et de beauté, qui étaient traditionnellement les grands investisseurs publicitaires.

La note du jour

13/20 à la Direction générale des Finances publiques, qui nous met enfin un numéro gratuit à la disposition pour tous ceux qu'indisposent le prélèvement à la source : 0 809 401 401. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Dentiste Dentaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants