2 min de lecture Affaire Tapie

Procès de Bernard Tapie : Stéphane Richard, PDG d'Orange, sur la sellette ?

L'actuel PDG d'Orange et ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy risque trois ans de prison, dont 18 mois ferme, dans l'affaire Tapie. En cas de condamnation mardi 9 juillet, il a annoncé qu'il démissionnerait.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Procès Tapie : Stéphane Richard, PDG d'Orange, sur la sellette ? Crédit Image : ISSOUF SANOGO / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Thomas Pierre

C'est l'autre personnalité jugée dans l'affaire Tapie, ce mardi 9 juillet : un certain Stéphane Richard, PDG d'Orange aujourd'hui mais directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy au moment de l'affaire. Il risque trois ans de prison dont 18 mois ferme. 

C'est vrai que Stéphane Richard vit une semaine pour le moins compliquée. Mardi 2 juillet, il a appris comme tout le monde que Christine Lagarde allait prendre la tête de la Banque Centrale Européenne tandis que, lui, attendait son jugement dans l'affaire Tapie.

Stéphane Richard et Christine Lagarde se sont déchirés pendant l'enquête sur l'arbitrage de l'affaire Tapie et l'ancienne ministre s'en est sortie avec une condamnation pour "négligence" qui n'a aucune conséquence pour les suites de sa carrière.

Pour Stéphane Richard, est-ce la démission qui se profile ? Même s'il contestera le jugement, il a déjà annoncé qu'il allait convoquer son conseil d'administration ce mardi pour lui présenter sa démission s'il est condamné.

Un successeur a-t-il été désigné ?

À lire aussi
Bernard Tapie, le 4 avril 2019 à Paris Bernard Tapie
Bernard Tapie : "Les nouvelles ne sont pas bonnes" confie l'homme d'affaire sur sa santé

La plupart des actionnaires individuels et les actionnaires salariés qui travaillent à Orange-France Télécom ont déjà fait savoir qu'ils reconduiraient le PDG si la peine est "acceptable". En clair, si Stéphane Richard échappe à la peine maximale, il sera reconduit dans la foulée.

Il reste quand même une inconnue : jusqu'où une peine sera-t-elle acceptable ? Et que fera le premier actionnaire du groupe : l'Etat ? Jusqu'ici à Bercy, on estimait que la moindre condamnation conduirait à une éviction. On est désormais un peu plus flou sur la décision...

Pourquoi ? Un successeur a-t-il été désigné ? Stéphane Richard n'a pas préparé de dauphin. Mais ça, ça se trouverait en interne ou à l'extérieur. Mais disons que remplacer Stéphane Richard n'est pas si simple. 

D'abord, il a toujours su faire allégeance. Il a débuté sa carrière aux côtés de Dominique Strauss-Khan avant de devenir un intime de Nicolas Sarkozy. Quand il a fallu se réconcilier avec la gauche et François Hollande, il a engagé son groupe dans un vaste plan d'investissement pour combler les "zones blanches" en France. Et il s'est rapproché ensuite d'Emmanuel Macron pour être reconduit à la tête de l'entreprise.

Une entreprise stratégique dans la "startup Nation"

Et puis, il a réussi à pacifier l'entreprise après les affaires de suicides. C'est sa plus grande réussite depuis son arrivée à la tête du groupe. Certains espèrent même que les deux jugements, la même semaine, puissent aider le patron à sauver sa tête.

Pas sûr du tout que les juges prennent ça en compte. Mais ce qui est sûr, c'est qu'Orange est aujourd'hui une entreprise stratégique dans la "startup Nation" d'Emmanuel Macron. 
Stéphane Richard est celui qui a lancé le plan 5G. 

Orange domine le marché capital de la Fibre avec les deux tiers des abonnés. La fibre, c'est un débit 100 fois supérieur à celui de l'ADSL. Cela veut dire qu'Orange est la brique essentiel pour le développement du digital, de l'intelligence artificielle, de la voiture autonome dans les prochaines années.

Stéphane Richard n'est pas "invirable", mais sa sortie déstabiliserait certainement le premier groupe télécom français.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Tapie Justice Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants