1 min de lecture Connecté

Stéphane Richard prône un Internet à plusieurs vitesses

Le président-directeur général d'Orange s'est exprimé sur l'avenir du groupe et a évoqué le développement "d’internets différents".

Le PDG d'Orange Stéphane Richard le 6 février 2014 à Lyon
Le PDG d'Orange Stéphane Richard le 6 février 2014 à Lyon Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Martin Planques
Martin Planques

Stéphane Richard, candidat à sa propre succession à la tête d'Orange, était l'invité de BFM Business, ce lundi 11 décembre. Le dirigeant a notamment abordé l'avenir du principe de neutralité du Net.

Le président-directeur général du géant des télécommunications a affirmé que l'abandon de ce principe est "une obligation". La neutralité du Net veut que les flux sur les réseaux soient traités de manière égale sans discrimination. Il estime que le débat autour de ce principe "est pollué par des considérations politiques". "Quand on dit neutralité du Net on voit tout de suite la main des opérateurs qui viendrait fouiller les contenus et faire un tri entre le contenus", a-t-il déploré.

En France, la loi pour une République numérique de 2016 régit cette neutralité du web et c’est l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) qui veille au respect de ce principe.

À lire aussi
Le Sony Xperia XZ 3 sera l'un des premiers smartphones à bénéficier d'Android 9 Pie en France Connecté
Android 9 Pie : quand votre smartphone sera-t-il mis à jour ?

Être capable de proposer des internets différents

Stéphane Richard, patron d'Orange
Partager la citation

Pour Stéphane Richard, la logique d'abandon de la neutralité du Net serait due à l'arrivée très rapide de ses nouvelles utilisations. "Il y a certains usages, comme l'internet des objets, la voiture autonome (...), qui vont nécessiter des internets particuliers en termes de latence, de vitesse", a-t-il jugé avant d'ajouter : "Il faudra qu'on soit capable de proposer à l'industrie, aux services, des internets avec des fonctionnalités et des puissances différentes. Il faut qu'on nous laisse faire".

"Pour cela il faut qu'on nous laisse construire des infrastructures qui permettront de faire cela. Si demain on veut faire une opération complexe à distance, nous devons être capables de donner une qualité de connectivité qui n'a rien à voir avec celle nécessaire pour passer un coup de fil", a affirmé Stéphane Richard.

Interrogé par BFM Business sur l'arrivé de ce web "à plusieurs vitesses", Stéphane Richard a estimé qu'il allait "arriver vite, (...) c'est en tout cas consubstantiel à la 5G et la 5G ça va arriver pour nous à partir de 2020-2021".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Internet Orange
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791366216
Stéphane Richard prône un Internet à plusieurs vitesses
Stéphane Richard prône un Internet à plusieurs vitesses
Le président-directeur général d'Orange s'est exprimé sur l'avenir du groupe et a évoqué le développement "d’internets différents".
https://www.rtl.fr/actu/futur/stephane-richard-orange-la-5g-va-arriver-a-partir-de-2020-2021-7791366216
2017-12-11 21:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XW017oB7vgeWETUIfkBWew/330v220-2/online/image/2015/0608/7778641356_le-pdg-d-orange-stephane-richard-le-6-fevrier-2014-a-lyon.jpg