1 min de lecture Renault

La marque Renault pourra-t-elle survivre sans Carlos Ghosn ?

L'arrestation du PDG de Renault lundi 19 novembre fait craindre que la marque au losange soit avalée par son cousin japonais.

>
La marque Renault survivra-t-elle sans Carlos Ghosn ? Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date :
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux et Camille Kaelblen

La marque au losange peut-elle survivre sans son patron ? Lundi 19 novembre, Carlos Ghosn a été arrêté à Tokyo. L'homme d'affaires est soupçonné d'avoir dissimulé une partie de son salaire au fisc.
À la tête du constructeur automobile depuis 13 ans, Carlos Ghosn a tout verrouillé autour de lui. Président "jupitérien", il ne s'est jamais vraiment reposé sur un numéro deux et n'a eu de cesse d'affirmer des convictions fortes. Le patron a par exemple su imposer l'électrique alors que personne n'y croyait. Aujourd'hui, la Zoé est numéro un des ventes.

Surtout, il a su multiplier la gamme, alors que les profits tournaient principalement autour du Scénic et essentiellement en Europe. Sous son impulsion, le groupe s'est ouvert à l'international avec une quarantaine de modèles, dont une Kwid en Inde vendue 3.500 euros.

Mais Carlos Ghosn a été critiqué pour avoir trop privilégié Nissan. Si le groupe était en quasi faillite au moment de son rachat, aujourd'hui le rapport des forces s'est inversé : pour 3,8 millions de voitures produites chez Renault, 5,82 sont produites chez Nissan, soit presque deux fois plus.

À lire aussi
Carlos Ghosn le 8 novembre 2018 à Maubeuge. Renault
Carlos Ghosn : sa garde à vue prolongée jusqu'au 10 décembre

Un risque de fusion précipitée

Sans Carlos Ghosn, il y a donc un vrai risque : celui de voir une fusion précipitée. Autrement dit, que la marque au losange soit avalée par son cousin japonais. C'est d'ailleurs bien ce qui inquiète l'État français, qui possède 15% de Renault.

Autre problème : la question de sa succession. Aujourd'hui, c'est Thierry Bolloré, actuel numéro 2, qui est appelé à lui succéder à la tête du constructeur français en 2022.


Mais du côté de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, les regards se dirigent désormais vers l'homme fort de Toyota, Didier Leroy. Ce Nordiste a un double avantage : il a déjà travaillé chez Renault avec Carlos Ghosn, et c'est un parfait connaisseur du secteur automobile japonais, très apprécié des salariés comme des politiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Renault Carlos Ghosn Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795640074
La marque Renault pourra-t-elle survivre sans Carlos Ghosn ?
La marque Renault pourra-t-elle survivre sans Carlos Ghosn ?
L'arrestation du PDG de Renault lundi 19 novembre fait craindre que la marque au losange soit avalée par son cousin japonais.
https://www.rtl.fr/actu/conso/la-marque-renault-pourra-t-elle-survivre-sans-carlos-ghosn-7795640074
2018-11-20 12:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YPed9zFMdRYm9azLpzTLMg/330v220-2/online/image/2018/1120/7795640585_carlos-ghosn-le-8-novembre-2018-a-maubeuge.jpg