2 min de lecture Tendances

L'aéroport d'Orly va se développer considérablement

A partir du 19 mars 2019, les différents terminaux de l'aéroport d'Orly changeront de nom et deviendront un terminal unique.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
L'aéroport d'Orly va se développer considérablement Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Eric Vagnier
Éric Vagnier édité par Quentin Marchal

Beaucoup ne voyaient plus d'avenir à l'aéroport d'Orly et un destin comparable à celui du Bourget mais le projet de relance d'ADP est sur le point d'aboutir et pourrait bien bouleverser le futur du deuxième aéroport français. À partir du mardi 19 mars, on ne dira plus Orly Ouest ou Orly Sud puisque les deux aérogares ne feront bientôt plus qu'un.

Un immense bâtiment de jonction, vitré, long de 250 mètres a été construit entre Orly Sud et Ouest et comportera quatre zones d'embarquement : Orly 1,2,3 et 4. Avec ces 80.000 mètres carré supplémentaires, le flux des passagers va être facilité et leur confort amélioré. Tous les accès, les parkings, les cheminements à l'intérieur et les boutiques ont été repensés et un centre commercial, des hôtels et des immeubles de bureau seront à proximité.

Dans sa nouvelle configuration, l’aéroport d'Orly pourra accueillir près 40% de passagers en plus, c'est comme si on avait ajouté à la plateforme un terminal de la taille de Notre-Dame-Des-Landes.

Une véritable résurrection

Orly revient donc de loin puisque dans les années 1990, Air France avait clairement fait le choix d'investir dans Roissy en y implantant son grand hub. Dans les années 2000, il avait même été question de délocaliser Orly à la campagne et d'en faire un aéroport sans avions. On y aurait simplement fait les procédures d'embarquement avant que les passagers ne soient transportés vers une nouvelle plateforme aéroportuaire. 

À lire aussi
Le basketteur Tony Parker sous le maillot de l'équipe de France rachat
Tony Parker a signé le rachat de la station de ski de Villard-de-Lans

Ces détracteurs estimaient que ce n'était plus un aéroport adapté à son temps et jugé trop près de Paris avec ces 12 kilomètres de distance. D'autant qu'il est implanté, confiné et comprimé en zone urbaine dense et que le trafic est limité à 250.000 vols par an. En prime, les décollages et atterrissages sont interdits après 23h30. Il était donc difficile de développer le site avec de telles contraintes

Pourtant, l'entreprise Aéroports de Paris a fait le pari de sa résurrection. Les temps ont changé et la proximité de Paris, qui était auparavant considéré comme un handicap, est devenu un atout. Aujourd'hui, la plupart des compagnies cherchent à se poser au plus près des centres-ville alors qu'il y a 20 ans, elles rêvaient d'aéroports géants en périphérie.

La tendance souhaite également que les vols ne soient pas plus nombreux mais les avions plus gros et mieux remplis, ce qui correspond tout à fait au profil d'Orly. Les pouvoirs publics croient donc à nouveau à son avenir et une gare qui prévoit une liaison directe en 16 minutes avec la capitale, verra le jour dans les prochaines années. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tendances Aéroport Aéroports de paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants