2 min de lecture Médias

Guerre BFM/Orange/Free : "Une revanche des vendeurs de tuyaux", dit Martial You

Jeudi 5 septembre, BFMTV a perdu son bras de fer face à Orange et Free. Altice, la maison-mère de la chaîne gratuite a dû revoir sa position en matière de rémunération.

L'Eco and You - Martial You L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Guerre BFM/Orange/Free : "Une revanche des vendeurs de tuyaux", dit Martial You Crédit Image : AFP / KENZO TRIBOUILLARD | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You et Thomas Pierre

Une question de réalisme économique... En quelques jours, Free et Orange, qui représentent 18 millions d'abonnés à des box (environ 1 sur 2), n'avaient plus accès aux chaines du groupe Altice. Il faut savoir qu'aujourd'hui la moitié des Français regardent la télévision via une box internet. Fini la vieille antenne râteau.

Alors on pouvait toujours récupérer les chaînes par d'autres supports. Mais c'était quand même plus simple de zapper sur l'une des trois autres chaînes d'info continue. Ça s'est vu tout de suite sur les audiences de BFMTV qui est passée de 2,1% à 1,8% au profit des concurrentes.

Altice, la maison-mère de BFMTV, va donc accepter que ses chaînes soient reprises gratuitement sur les box internet. Pas le choix. Le groupe vendra ses services de replay aux opérateurs télécoms. Mais c'est dérisoire car, par définition, on ne regarde pas une chaîne d'infos en différé.

Un bras de fer gagné par TF1 et M6

Pourtant, TF1 et M6 avaient gagné leur bras de fer avec les opérateurs il y a quelques mois. Pourquoi ? Parce qu'il y a un business du replay quand on a des émissions ou des productions de séries originales. Il y a une "Netflixisation" de la télévision. Le client accepte de payer s'il a des services en plus qu'on ne trouve pas sur la télévision traditionnelle.

À lire aussi
Certains Britanniques ne veulent plus entendre parler du Brexit médias
Sky News lance une chaîne d'info sans Brexit

C'est la revanche des vendeurs de tuyaux, c'est-à-dire des opérateurs Télécom. Ils deviennent incontournables car il faut beaucoup de bande passante, du très haut-débit pour fournir tous ces services. Et ça, ça se rémunère.

La télé traditionnelle dépassée

Car en plus, les clients les réclament, tous ces services. Ce n'est pas un hasard si tous les géants d'Hollywood sont en train de construire des plateformes pour concurrencer Netflix.
L'an dernier, pour la première fois, on a passé plus de temps devant les écrans (ordinateur, tablette, portables) que devant la télé. Le film du dimanche soir à 21h, c'est dépassé.

Cela veut dire que le modèle économique va basculer sur la télévision de rattrapage (le replay) ou sur les vidéos à la demande (le modèle Netflix). La réforme de l'audiovisuel anticipe d'ailleurs cette évolution puisqu'elle va autoriser la publicité ciblée. Quand vous regardez un programme, vous n'avez pas les mêmes écrans de pub que votre voisin, voire que vos enfants. Ça modifie un peu la façon de vendre les contenus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias BFM Orange
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants