2 min de lecture Alimentation

Eugénie Nurit, une femme parmi les hommes de Rungis

REPLAY - Eugénie Nurit est une grossiste en fruits et légumes bio à Rungis, où elle s'est imposée dans un univers très masculin.

micro générique Mon métier, ma passion Armelle Levy iTunes RSS
>
Eugénie Nurit, une femme parmi les hommes de Rungis Crédit Image : Marie-Bénédicte Allaire | Crédit Média : Marie-Bénédicte Allaire | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire Journaliste RTL

"Ça, c’est des camus, des petits bretons de chez Keltivia, et là vous avez les petits violets". Au pavillon du bio, à Rungis, Eugénie Nurit, grossiste en fruits et légumes, est dans son univers. "La première cerise, il faut la goûter la première cerise. Et la carotte, c’est bête une carotte, mais qu’est-ce que ça sent bon", s’exclame cette brune pétillante. Eugénie s'est convertie au bio il y a 20 ans, et il y a dix ans, elle a monté, avec son associé Daniel, sa propre entreprise, Star Terre. "J’ai pu démarrer, sans une pomme en poche, non pas grâce aux banques, mais plutôt grâce aux petits producteurs qui m’ont fait confiance, et aux petits clients", se souvient-elle. 

"Notre priorité, c’était d’être la passerelle entre le petit producteur qui tous les matins va bêcher, va cultiver son produit, et les détaillants qui ont cet amour de vouloir vendre un bon produit avec une qualité gustative", ajoute Eugénie. Ce goût des bonnes choses, faites sans artifice, lui vient de la ferme de ses grands-parents, dans le Nord du Portugal. "Je me souviens encore de mon grand-père qui tuait le lapin parce que c’était un jour de fête, et on allait récupérer les pommes de terre, faire le vin…", dit-elle avec un brin de nostalgie.   

Nous on essaie de minimiser la casse et c’est déjà un énorme effort

Eugénie Nurit
Partager la citation

À Rungis, on se lève très tôt et les journées sont longues. Pourtant Eugénie trouve le temps d'avoir des engagements associatifs et ne dédaigne pas le rallye automobile ou le saut à l’élastique. Ce caractère bien trempé lui est indispensable dans l'univers des grossistes. "J’ai eu pas mal de souci au début. On m’a souvent dit que si j’avais réussi c’est parce que j’avais couché… Dans un monde d’homme une femme ne peut pas réussir par ses propres moyens", fulmine Eugénie.

Eugénie Nurit et son associé ont des projets plein la tête, parmi lesquels une petite chaîne de magasins de proximité, pour mettre le bio à portée de tous les budgets. Car consommer sain, est pour elle indispensable à notre santé, et à celle de la planète. "C’est vrai qu’on ne peut pas maîtriser l’air, la nappe phréatique, mais on peut minimiser les produits chimiques. Nous on essaie de minimiser la casse et c’est déjà un énorme effort", souligne-t-elle. Eugenie Nurit dit souvent qu'elle est "tombée dans le bio", un peu comme elle dirait qu'elle est "tombée amoureuse". Sa plus grande fierté, avoir convaincu son mari. "Au début il me disait, c’est quoi ton truc ? Je n’en veux pas à la maison. Aujourd’hui, il ne veut pas autre chose… Rien que ça, savoir que j’ai pu changer un homme comme le mien, ça change tout".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Bio
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants