1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : l'ISF peut-il aider à résorber la dette ?

Faut-il rétablir l'impôt sur la fortune ? C'est la question que se posent de nombreux pays à l'heure où la dette, avec la crise du coronavirus, s'accentue.

Un avis d'imposition de l'ISF (Illustration)
Un avis d'imposition de l'ISF (Illustration) Crédit : AFP / Damien Meyer
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Esther Serrajordia

Le 19 mai, sur RTL, Esther Duflo, prix Nobel de l'économie, annonçait qu'elle souhaitait un rétablissement de l'impôt sur la fortune. Que faut-il en penser ? 

Le sujet monte dans bon nombre de pays. Il est d'ailleurs un peu plus large que l'impôt sur le capital, comme l'ISF, c'est plus globalement la fiscalité des riches, des plus aisés. Ce qui est intéressant, c'est que ça monte à la marge pour des raisons budgétaires. Quand bien même la fiscalité des plus riches est multipliée par deux, l'État récupérerait moins de 10 milliards. On voit que l'État a engagé à peu près 300 milliards pour lutter contre la crise sanitaire et économique

Ça n'est pas avec cela qu'on peut rembourser une dette comme celle qui se profile. Si on en vient à ce sujet, c'est plus pour des raisons politiques ou sociales parce que la crise économique va faire plus de victimes chez les ménages modestes que chez les plus riches. 

L'ISF peut aussi faire des dégâts

Quant aux dégâts de l'ISF, ils étaient bien réels. Ils sont difficiles à mesurer car cela concerne une toute petite population de gens, mais c'est une population dont le pays a besoin puisque c'est une population qui investit et dont il faut qu'elle reste au pays puisqu'elle fait tourner la machine économique. 

À lire aussi
Un médecin prend la température d'une femme à Bombay en Inde, le 24 juin 2020 Inde
Coronavirus : l'Inde devient le troisième pays le plus infecté dans le monde

Finalement, les conséquences proprement économiques d'un impôt comme celui-là comptent peu car cela n'est pas un débat qui est spécifiquement économique ou spécifiquement budgétaire. En France, on préfère avoir un impôt non rationnel sur le plan économique sur les riches mais qui satisfait notre besoin d'égalité

Si vous souhaitez poser des questions à François Lenglet, écrivez à temoins@rtl et ou laissez un message sur la page Facebook de RTL.

>
42. Coronavirus : ce que nous apprennent les chiffres de la surmortalité Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Fiscalité Impôts
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants