3 min de lecture Carlos Ghosn

Affaire Carlos Ghosn : qui peut succéder au patron star de Renault-Nissan ?

Le PDG de Renault n’a pas de successeur désigné. Il a même pris un soin particulier à ne pas organiser cette transition, malgré son âge, 64 ans.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Qui peut succéder à Carlos Ghosn, patron star de Renault-Nissan ? Crédit Image : VANDERLEI ALMEIDA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Camille Schmitt

C’est un coup de tonnerre dans le monde économique français : Carlos Ghosn, le patron de Renault Nissan, a été arrêté lundi 19 novembre à Tokyo pour fraudes supposées.

Pour fraude fiscale tout d’abord, puisqu’il aurait dissimulé aux autorités nippones quelques 40 millions d’euros de rémunération sur les dernières années. Mais le communiqué de Nissan va beaucoup plus loin, parce qu’il évoque une dénonciation interne, une enquête interne, qui aurait abouti à la révélation "d’actes répréhensibles significatifs, comme l’utilisation de biens de l’entreprise à des fins personnelles". Le communiqué annonce également que le conseil d’administration va se réunir pour démettre Ghosn de ses fonctions.

Ces accusations sont difficiles à croire, mais on imagine, on espère qu’elles n’auraient pas été rendues publiques sans preuves concordantes. 

À lire aussi
Carlos Ghosn, le patron de Renault-Nissan Renault
Renault-Nissan : quel avenir pour l'entreprise automobile ?

Un patron hors du commun

Carlos Ghosn est un patron hors du commun. C’est lui qui a tout d’abord redressé Nissan, il y a 20 ans, pour le compte de Renault qui venait d’acquérir le nippon en faillite. Au point qu’il était devenu une sorte d'icône chez les nippons.

Il a ensuite succédé à Louis Schweitzer à la tête de cette alliance inédite, un constructeur français, la Régie Nationale des Usines Renault, ex-vitrine sociale du pays, et un japonais. Il l’a portée au plus haut, à force d’acquisitions, de paris et d’intuitions. Il en a fait le premier constructeur auto mondial, avec plus de 10 millions de véhicules construits l’année dernière.

Mais il y avait eu des polémiques sur sa rémunération. C’est un homme qui disait qu’un grand talent, le sien, méritait un gros salaire. Et il le pensait au point d’outrepasser l’avis de ses actionnaires, une année où ceux-ci avaient trouvé l’addition un peu salée. Il gagne environ 15 millions d’euros par an, ce qui en fait l’un des mieux payés en France.

Qui peut succéder à Carlos Ghosn ?

Si les faits sont avérés, il est peu probable que Carlos Ghosn ne maintienne à la tête de Renault s’il est limogé chez Nissan. Le conseil d’administration de Renault doit se réunir dans les prochains jours.

Mais qui peut lui succéder ? Il n’a pas de successeur désigné. Il a même pris un soin particulier à ne pas organiser cette transition, malgré son âge, 64 ans. Comme bon nombre de patrons bâtisseurs, qui rechignent à passer la main. L’année dernière, il avait fini par nommer un numéro 2, Thierry Bolloré, qui est l’un des hauts dirigeants du groupe. Mais il semblait ne l’avoir fait que sous la pression de ses actionnaires impatients de voir se dessiner une perspective. Et, outre la question délicate de la personne qui va lui succéder, il y a une bombe à retardement dans les relations avec Nissan.

Une dénonciation inhabituelle

Ce communiqué de Nissan est bizarre. Il est tout à fait inhabituel par sa violence déclarée, surtout venant de Japonais, qui sont souvent dans l’euphémisme. Il peut y avoir 2 explications. La première est une animosité personnelle avec un dirigeant local, qui aurait donné lieu à un règlement de comptes. Il y a eu une dénonciation. 

La seconde, qui peut s’ajouter à la première, c’est le déséquilibre de l’alliance. Ce sont les Français qui ont le pouvoir, alors que ce sont les Japonais qui font les profits, au moins une bonne part. Un déséquilibre qui mécontente les nippons, et qui ne pouvait tenir qu’avec Ghosn, respecté au Japon. Mais pour combien de temps désormais ? Derrière l’affaire Ghosn, il y a donc une question importante : qui va prendre le contrôle du N° 1 mondial de l’auto ? Le gouvernement sera d’autant plus attentif à cela que l’État français possède toujours 15% du capital de Renault.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carlos Ghosn Renault Nissan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795636465
Affaire Carlos Ghosn : qui peut succéder au patron star de Renault-Nissan ?
Affaire Carlos Ghosn : qui peut succéder au patron star de Renault-Nissan ?
Le PDG de Renault n’a pas de successeur désigné. Il a même pris un soin particulier à ne pas organiser cette transition, malgré son âge, 64 ans.
https://www.rtl.fr/actu/conso/affaire-carlos-ghosn-qui-peut-succeder-au-patron-star-de-renault-nissan-7795636465
2018-11-20 12:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/SSdP1RH9VwS21Fh0ccTo9g/330v220-2/online/image/2018/1120/7795635692_le-parquet-de-tokyo-confirme-la-garde-a-vue-de-carlos-ghosn.jpg