2 min de lecture Économie

2019 : faut-il s’attendre à un krach ? L'avis de François Lenglet sur RTL

ÉDITO - Les années en 9 révèlent souvent les tensions ou les caractéristiques de la décennie, et ce sont des années conclusives. Selon François Lenglet, il y aura sûrement un krach politique, qui est le jumeau du krach économique de 2009.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
2019 : la théorie des années en 9, par François Lenglet Crédit Image : AFP / BRYAN R. SMITH | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Camille Schmitt

2019 qui commence, et une série d’observations permet d’avoir une théorie sur les années en 9. Ces constats appartiennent davantage à la psychologie collective qu'à l'économie. Les années en 9 révèlent souvent les tensions ou les caractéristiques de la décennie, et ce sont des années conclusives.

On peut donc attendre de 2019 qu'elle ponctue, qu'elle termine le grand cycle idéologique libéral commencé il y a un demi-siècle, et qu'elle nous emmène vers un autre cycle idéologique, à l'opposé du libéralisme. L'année de naissance de ce cycle libéral était justement une année en 9, c'est 1979. Cette année-là, c'est l'arrivée de Margaret Thatcher, premier ministre britannique, qui va décorseter l'économie et déclencher une révolution libérale mondiale. 

Reagan arrive quasiment au même moment, et fait la même chose aux États-Unis. Deng Xiaoping commence lui aussi les réformes libérales chinoises cette année-là. Au tournant des années 1980, le monde entier libéralise. Et 10 ans plus tard, en 1989, c'est la chute du mur de Berlin, c'est l'apogée du libéralisme moderne, avec la progression de l'économie de marché et de la démocratie, grâce à  la chute des dictatures communistes. 

C'est ainsi le début de la mondialisation, grâce à la disparition des frontières et au désengagement de l'État à peu près universel. Les entreprises prospèrent et se mondialisent. Mais dès la fin des années 1990, le cycle libéral commence à déjanter. 1999, autre année en 9, c'est la bulle internet, l'extraordinaire croissance de la finance et de l'endettement, la multiplication des crises financières. Et 10 ans plus tard, 2009, c'est la crise économique profonde. Comme toujours, le cycle libéral se termine par un krach, causé par l'excès de dettes.

Un krach en 2019 ?

Faut-il donc s’attendre à un nouveau krach en 2019 ? Sûrement un krach politique, qui est le jumeau du krach économique de 2009. Car la crise politique que nous observons aujourd'hui est aussi une conséquence du cycle libéral. Le sentiment des peuples est que les partis traditionnels ne contrôlent plus le destin national, d'où le recours au populisme. 

À lire aussi
Des touristes devant le Mont-Saint-Michel (illustration) tourisme
Tourisme : un été radieux pour la France, surtout en Bretagne et Normandie

Et ce qui est troublant, c'est que ce populisme est aujourd'hui mondial, on le voit sur tous les continents, exactement comme l'avait été le libéralisme. Et les deux pays précurseurs du libéralisme de naguère, le Royaume-Uni avec Thatcher et les États-Unis avec Reagan, sont toujours les précurseurs lors du nouveau cycle protectionniste, avec le Brexit en Angleterre et l'élection de Trump aux États-Unis, qui datent de 2016. 

Tout se passe comme s'il y avait eu une inversion idéologique, à cause des excès ou des déceptions du libéralisme, ou du moins de sa phase tardive, de ses dérives. Inversion qui nous conduit vers des politiques à l'opposé du libéralisme. 2019 devrait d'ailleurs voir la victoire des populistes sur le Vieux Continent, lors des élections au Parlement européen en mai prochain. 

On voit ces cycles à plusieurs reprises dans l'histoire, et à se fier à l'histoire, avec ce cycle protectionniste, c'est une longue période qui commence, avec le retour des frontières et des États. Le fait majeur des temps qui viennent, c'est que le besoin de protection a remplacé le désir de liberté, qui avait prévalu pendant plusieurs décennies. L'offre politique et l'organisation économique pourraient donc se recomposer autour de ce besoin de protection.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Théories François Lenglet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796101718
2019 : faut-il s’attendre à un krach ? L'avis de François Lenglet sur RTL
2019 : faut-il s’attendre à un krach ? L'avis de François Lenglet sur RTL
ÉDITO - Les années en 9 révèlent souvent les tensions ou les caractéristiques de la décennie, et ce sont des années conclusives. Selon François Lenglet, il y aura sûrement un krach politique, qui est le jumeau du krach économique de 2009.
https://www.rtl.fr/actu/conso/2019-faut-il-s-attendre-a-un-krach-l-avis-de-francois-lenglet-sur-rtl-7796101718
2019-01-02 09:25:40
https://cdn-media.rtl.fr/cache/A5CP1SFl6fzGuzhVqNny1g/330v220-2/online/image/2018/0207/7792160117_au-sein-de-wall-street-la-bourse-americaine-illustration.jpg