2 min de lecture

L'euro fête ses 20 ans

En 20 ans, l'euro est devenu une monnaie crédible, qui est utilisée quotidiennement par 340 millions de citoyens dans 19 pays.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
L'euro fête ses 20 ans Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Camille Schmitt

L’euro fête ses 20 ans ce 1er janvier 2019. Si les billets et les pièces n’ont été introduits qu’en 2002, en réalité la monnaie unique européenne date du tout début de l’année 1999. C’est la date à laquelle on a gelé irrévocablement les taux de changes. Le franc et les autres devises européennes ont continué à exister pendant 2 ou 3 ans, mais comme de simples formes de l’euro. La vraie date de naissance de l’euro, c’est donc il y a 20 ans. 

L'euro une monnaie crédible, qui est utilisée quotidiennement par 340 millions de citoyens dans 19 pays. Quant à la hausse des prix, sur la période des 20 dernières années, elle a été plus faible dans la zone euro qu’aux États-Unis, ou qu’au Royaume-Uni. Donc de ce point de vue, l’euro est un succès incontestable. La monnaie a rempli une partie des objectifs qu’on lui avait assigné en protégeant l’épargnant contre l’inflation. 

Des gagnants et des perdants

Si l’objectif d'inflation est atteint, l’objectif de croissance et d'emploi est plus problématique. En réalité, ça dépend de quelle moitié de la zone euro on regarde. Au nord de la zone, particulièrement en Allemagne : mission accomplie. Mais au sud de la zone euro, c’est beaucoup plus douteux. L’euro a été un facteur de croissance pour les économies allemande, autrichienne, néerlandaise. Mais il a été une malédiction pour l’Italie ou la Grèce, car son taux de change est trop élevé pour ces économies-là, et donc il les pénalise.

Et en France, l’euro a "renforcé les forts et affaibli les faibles". C’est une formule de Louis Gallois, le président de Peugeot-Citroën, et elle est tout à fait juste. L’union monétaire a encore accru la mobilité des entreprises et du capital et leur polarisation, c’est-à-dire leur concentration dans les régions et les secteurs les plus compétitifs. Par conséquent, les industries les plus solides, comme le luxe ou l’aéronautique, ont vu leur part de marché progresser. Et à l’inverse, toute l’industrie bas de gamme, comme l’électroménager, les meubles ou même la fabrication de petites voitures, a été balayée. 

Des inégalités géographiques

Et cela se traduit aussi sur le plan géographique. Les métropoles ont vu leur croissance et leur poids dans l’économie se renforcer. Alors que les villes moyennes et les zones rurales ont décroché, justement à cause de la disparition des usines. En France même, il y a donc eu des gagnants de l’euro, mais aussi des perdants. 

Et l’euro n’a pas vraiment su concurrencer le dollar comme monnaie mondiale. Dans les réserves de change des grandes banques mondiales, le dollar représente encore 60% des devises utilisées. Alors que l’euro ne représente que 20%. Et surtout, le marché des matières premières, comme le pétrole, reste libellé en dollar. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796092539
L'euro fête ses 20 ans
L'euro fête ses 20 ans
En 20 ans, l'euro est devenu une monnaie crédible, qui est utilisée quotidiennement par 340 millions de citoyens dans 19 pays.
https://www.rtl.fr/actu/conso/l-euro-fete-ses-20-ans-7796092539
2019-01-01 08:22:22
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JjgVZ-Ra511HASmbLUtr5g/330v220-2/online/image/2019/0101/7796092609_l-euro-fete-ses-20-ans.jpg