1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Vaccin AstraZeneca suspendu dans certains pays : un médecin juge la mesure "complètement excessive"
1 min de lecture

Vaccin AstraZeneca suspendu dans certains pays : un médecin juge la mesure "complètement excessive"

INVITÉ RTL - Des pays européens ont suspendu le vaccin d'AstraZeneca qui fait l'objet de craintes liées à la formation de caillots de sang. Louis Létinier, médecin en santé publique et pharmacologie médicale et co-fondateur de la start-up Synapse, tient à rassurer.

Vue générale des flacons du vaccin AstraZeneca Covid-19, au bureau d’un médecin généraliste à Gragnague près de Toulouse, dans le sud de la France, le 26 février 2021.
Vue générale des flacons du vaccin AstraZeneca Covid-19, au bureau d’un médecin généraliste à Gragnague près de Toulouse, dans le sud de la France, le 26 février 2021.
Crédit : FRED SCHEIBER / AFP
Astrazeneca suspendu : "La mesure est complètement excessive", affirme un médecin
09:43
Julien Sellier - édité par Venantia Petillault

Un vaccin maudit ? Le Danemark, la Norvège et l’Islande ont suspendu, jeudi 11 mars, "par précaution" l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19, en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins, malgré des déclarations rassurantes du régulateur européen qui recommande de poursuivre les injections. 

Louis Létinier, médecin en santé publique et pharmacologie médicale, et co-fondateur de la start-up Synapse qui surveille les effets secondaires des vaccins pour l'Agence de sécurité du médicament, se veut rassurant.

"Il faut se rappeler ce qu'a dit l'Agence de sécurité du médicament : le rapport bénéfice-risque est favorable. Cette conclusion repose sur deux éléments : au niveau populationnel, sur 5 millions d'européens vaccinés, on aurait que 30 cas rapportés et à l'échelle individuelle, selon les premières expertises, il n'y a pas eu de lien de causalité évident. Il faut donc rappeler que ce qui sature nos hôpitaux c'est la Covid-19 et indirectement la faible couverture vaccinale et certainement pas l'inverse". 

Concernant la suspension de l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca au Danemark (suivi ensuite par d'autres pays) après plusieurs cas de thrombose recensés parmi les personnes vaccinées, Louis Létinier s'inquiète du retard pris par les pays scandinaves : "Cela va avoir des conséquences dramatiques. Ils sont sur une suspension de 14 jours mais c'est 14 jours de perdus pour des milliers et des milliers de Danois et des autres pays. À mon sens, la mesure est complètement excessive."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/