2 min de lecture Santé

Soins dentaires : bientôt un remboursement total ?

ÉCLAIRAGE - Dans la phase de concertation avec les dentistes, la Sécurité sociale a proposé un remboursement variant selon le type de prothèses du patient.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Remboursement des soins dentaires les propositions de l'Assurance-maladie Crédit Média : Anaïs Bouissou | Durée : | Date : La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et Anaïs Bouissou

Reste à charge zéro sur les soins dentaires. C'est une promesse d'Emmanuel Macron. Se faire soigner les dents sans débourser un euro pourrait coûter très cher à l'Assurance maladie. Les négociations sont en cours avec les dentistes, et la Sécurité sociale propose trois types de soins.

Trois paniers de soins sont proposés en fonction de la qualité des prothèses et ensuite de leur place dans la bouche. Les soins sont mieux remboursés pour les dents de devant, les plus visibles, la prise en charge est moindre pour les dents situés au fond de la bouche.

Dans le panier numéro un, tout serait remboursé. On appelle cela le reste à charge zéro pour les patients. Il comprend, par exemple, les couronnes de base en métal (les dents grises) ou les couronnes blanches uniquement pour les dents de devant. Pour tous ces soins, les dentistes vont devoir baisser leurs tarifs. Le coût du gros effort, prévu par l'Assurance maladie, est estimé à 390 millions d'euros.

Trois paniers de remboursement des soins dentaires

Le panier numéro deux comprend les soins intermédiaires. Dans cette formule, le reste à charge est dit modéré pour les patients (quelques centaines d'euros maximum). À l'intérieur, sont proposées des couronnes de bonne qualité, de la même couleur que les dents, mais pour les molaires ou encore un dentier solide.

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

Quant au panier numéro trois, il intègre les soins les plus chers avec des tarifs libres synonymes du top niveau des prothèses. L'implant ou la couronne sera parfaitement identique aux dents. 

Les trois paniers doivent encore être validés par les dentistes. La prochaine réunion de concertation est prévue à la mi-mars.

Une promesse de campagne confrontée à la réalité

Interrogée sur la question de la prise en charge à 100% à l'horizon 2022 des soins audio, des lunettes et des prothèses dentaires, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé avait annoncé la couleur dès le mois de novembre, en indiquant qu'elle concernerait seulement certaines offres, parmi les moins chères. "Il n'est pas question de supprimer le reste à charge pour toutes les lunettes, audioprothèses et prothèses dentaires", martelait-elle. Seuls les patients optant pour "un panier de soins standard" n'auront aucun reste à charge, déclarait-elle dans les colonnes de Viva Magazine.

Un discours qui avait quelque peu varié par rapport à la promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Le candidat proposait, en effet, le remboursement à 100% de ces trois postes de dépenses, sans condition. Le montant de la réforme s'élevait, selon ses estimations, à 4,5 milliards d'euros par an.

"S’agissant des lunettes, des prothèses dentaires et de l’audition, nous fixons l’objectif de 100% de prise en charge pour 2022, alors que la couverture reste trop faible aujourd’hui (8,3% en 2016, ndlr). Nous réaliserons cet objectif sans augmenter le prix des mutuelles", disait alors le candidat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Dentiste Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants