3 min de lecture Natation

Plaquettes, pull-buoy, palmes : 3 accessoires essentiels à la nage

ÉCLAIRAGE - Sportif amateur régulier, Tanguy nous présente la panoplie dont il ne se sépare jamais dès lors qu'il approche d'une piscine ou de la mer.

La piscine de la rue de Pontoise à Paris
La piscine de la rue de Pontoise à Paris Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Les palmes, tout le monde ou presque les connaît, même si certains n'en ont jamais porté. D'autres en ont parfois chaussé à de rares occasions, pour des séances de plongée en mer voire en piscine, ou pour s'amuser - avec ce souvenir impérissable de marcher avec tel un canard. Mais ça, peu de gens en connaissent l'existence. Ça ? D'une part des "palmes de mains", d'autre part un étrange objet, à première vue en polystyrène, à se caler entre le haut des jambes.

Ses plaquettes et son pull-buoy en place, puisque c'est cela dont il s'agit, Tanguy, la quarantaine depuis peu, se lance dans une séance de natation toute en fluidité dans une piscine familiale du sud de la France. Mouvements précis, presque décomposés. Crawl parfait pour qui nage comme il peut, en tentant surtout de ne pas couler. Son entraînement terminé, à peine sorti de l'eau, pas encore séché, Tanguy n'échappe pas à LA question, mi-étonnée, mi-moqueuse : mais pourquoi donc ces accessoires ? 

1. Les plaquettes sont aux mains ce que les palmes sont aux pieds

Des plaquettes de natation
Des plaquettes de natation Crédit : Tanguy B.

"Les plaquettes sont un peu aux mains ce que les palmes sont aux pieds", explique d'abord l'enseignant de profession. Inventées par l'Américain Benjamin Franklin au 18e siècle, ces plaques en plastique appliquées sur les paumes offrent logiquement une sensation de traction supérieure aux mains nues.

"Elles permettent de faire de la musculation des bras et des épaules", poursuit Tanguy, qui préconise fortement de s’en servir une fois échauffé. "Sinon, elles présentent un risque musculaire". Autre recommandation de taille : "Mieux vaut savoir déjà nager correctement avant de s'en servir". Les gants palmés, leur variante, représentent une alternative plus douce 

Des gants palmés
Des gants palmés Crédit : Tanguy B.
À lire aussi
Le palais de justice d'Evreux, où a lieu le procès du maître-nageur justice
Eure : un ancien maître-nageur accusé de viols et attouchements sur 23 garçons

Des quatre nages - crawl, dos crawlé, brasse, papillon -, le crawl est la plus adaptée à l'usage des plaquettes en grand bassin. "Je m'en sers aussi en petit bain, en restant statique, pour muscler les pectoraux en faisant un mouvement qui ressemble à la machine de musculation le 'papillon'", précise notre sportif amateur. À savoir, les mains dans l'eau, ramener les bras vers l'avant.

Ces plaquettes ou gants palmés sont très facilement trouvables dans tout magasin de sport, pour plus ou moins 10 euros.

2. Le pull-buoy pour nager plus longtemps en s’essoufflant moins

Un pull-buoy
Un pull-buoy Crédit : Tanguy B.

Flotteur de forme allongé dessinant une sorte de 8, le pull-buoy, qui se traduit littéralement par "bouée pour tirer", permet de nager plus longtemps et de ne pas s’essouffler. "J’ai appris à nager le crawl tout seul il y a quelques années et je m’essoufflais très vite, souligne Tanguy. Le pull-buoy m’a permis de me concentrer sur le mouvement des bras et sur la respiration. C’est un excellent outil".

Les bons nageurs l’utilisent par exemple pour faire quelques longueurs de récupération, entre deux séquences de nage rapide ou de nage avec plaquettes. Le pull-buoy est également bénéfique pour le gainage et pour apprendre à nager droit. "On a tendance à onduler quand on nage mal le crawl", poursuit l'enseignant.

De nombreuses piscines en laissent à disposition. Dans le commerce, comptez environ 6 euros.

3. Les palmes : vitesse, plaisir et sécurité

Des palmes de natation
Des palmes de natation Crédit : Tanguy B.

Tanguy a réalisé d'énormes progrès en crawl avec le pull buoy mais aussi grâce aux palmes de natation, plus courtes que celles utilisées par les plongeurs. "Elles permettent d’aller plus vite, bien sûr, de sentir la glisse et d’avoir une position plus allongée. Et sur le dos elles permettent d’avoir une vitesse moins 'déprimante', et d’aller plus droit".

Utilisées par des profils très différents (personnes âgées avec une planche, femmes enceintes, bons nageurs...) les palmes de natation vous reviendront à moins de 15 euros. Autre vertu de cet accessoire : la sécurité en mer. "Cet été, à Biarritz, des surveillants de baignade ont un jour demandé aux baigneurs de sortir de l’eau car la mer était agitée. En constatant que j’avais des palmes, ils m'ont autorisé à rester", conclut ce passionné.

Exemple de programme pour une séance d'entraînement d'une heure :

Vous souhaitez vous dépensez mais n'êtes pas adepte de la course à pied, parfois traumatisante pour les articulations ? Rendez-vous à la piscine de votre quartier pour la pratique d'un sport par ailleurs recommandé pour le dos.

Les plus motivés d'entre-vous peuvent tenter la séance suivante, pour une durée d'une heure environ, pauses comprises, et une distance de 2 km. À titre indicatif, pour l'émulation, Tanguy nous indique son meilleur temps sur l'un modules. Ferez-vous mieux ?

- 100 m en crawl pour s’échauffer.

- 1.000 m en crawl avec pull-buoy sans s’arrêter et en se chronométrant (meilleur chrono : 20 minutes et 39 secondes)

- 300 m de crawl avec plaquettes

- 300 m de crawl

- 300 m de dos crawlé avec palmes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Natation Sport Activité physique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants