2 min de lecture Société

Michel Cymes : "Manger debout va vous faire prendre des kilos"

REPLAY - En ne prenant pas vos repas assis, vous réduisez vos chances d'arriver à satiété rapidement et vous ne favorisez pas la digestion.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : "Manger debout va vous faire prendre des kilos" Crédit Image : AFP / Archives, Philippe Huguen | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Cela pourrait commencer comme une chanson de France Gall : "Il mangeait son sandwich debout, c'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup". D'un point de vue médical, cela veut dire qu'il y a un problème et qu'il faut en finir avec cette mauvaise habitude. Quand on mange debout, on a tendance à bâcler son repas (ce qui est mauvais pour la digestion) et à manger plus qu'on ne devrait (ce qui se traduit par un trop-plein de calories).

Si vous mangez debout, vous êtes objectivement en train de faire autre chose en même temps. Que vous soyez en train de vous balader, de faire du lèche-vitrines ou tout simplement accoudé au comptoir du bistrot du coin, vous réduisez vos chances d'arriver à satiété rapidement, pour la simple et bonne raison que vous n'êtes pas concentré sur ce que vous faites.

Tout en mangeant, vous laissez votre regard vagabonder, vous tentez de déchiffrer le prix de la super paire de chaussures qui vous a tapé dans l'oeil, ou vous vous laissez bercer par la silhouette chaloupée du beau gosse ou de la jolie fille que vous avez remarqué dans la rue. Bref, votre esprit est partout sauf où il faut, alors qu'il devrait être dans votre assiette.

Il faut manger assis et prendre le temps de mastiquer

Michel Cymes
Partager la citation

Quand vous détournez l'attention du steak-frites ou de la sole meunière, vous prenez des kilos. Comme souvent, tout se passe dans la tête. Si vous mangez debout, le cerveau a du mal à comprendre ce qui se passe (la mastication est imparfaite, trop rapide). Il n'en faut pas plus pour qu'il oublie que vous êtes en train de prendre un vrai repas.

À lire aussi
vaccin
Vaccin AstraZeneca : "50 fois plus" de risques de thrombose en traversant l'Atlantique en avion, dit Véran

Ce que vous mangez, votre cerveau l'assimile à un en-cas. Ce qui n'est pas suffisant, pour lui. Votre cerveau a donc faim. Il sait que c'est l'heure de manger, et de bien manger. Il se méfie du petit en-cas, et il en redemande. Vous finissez alors par manger davantage que prévu.

Détail important : lorsque vous marchez, vous utilisez les muscles des jambes. Or pour fonctionner, il leur faut du sang. Un sang qui va manquer aux intestins pour une bonne digestion. Il faut donc manger assis, prendre le temps de mastiquer de manière à ce que les aliments soient bien décomposés et mélangés à la salive quand ils arrivent dans l'estomac et de manière à ce que le cerveau ne se sente pas berné par votre comportement. Le cerveau est tout, sauf bête.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Alimentation Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants