2 min de lecture Santé

Michel Cymes : "La salle d'attente du médecin, c'est le paradis des microbes"

Le médecin Michel Cymes s'intéresse à tous ceux qui ont attrapé un des virus de l'hiver et qui vont chez le médecin. Là, ils croisent d'autres malades dans la salle d'attente. Et parfois tout se complique...

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : "La salle d'attente du médecin, c'est le paradis des microbes" Crédit Image : AFP / Archives, Marc Le Chelard | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

La salle d'attente du cabinet de votre médecin traitant, c'est un peu comme la ville de Rome : tous les chemins y mènent, en tout cas quand on est malade.

À l'arrivée, on finit par se retrouver entre porteurs de virus confinés dans une pièce de quelques mètres carrés. Autrement dit : dans les conditions idéales pour attraper la grippe quand on a déjà la gastro, ou la gastro quand on a déjà la grippe. On vient pour se faire soigner et on repart un peu plus mal en point. C'est un peu dommage.

Comment éviter cette sur-contamination ? Il y a pas mal de choses à faire pour réduire les risques. Les autres vous regarderont peut-être d'un air bizarre, mais tant pis si vous passez pour un obsédé de la prophylaxie.

Mettez des gants

D'abord, évitez tout contact direct avec les portes, les poignée de porte, les ascenseurs, les rampes, les comptoirs et les digicodes. La porte, vous la poussez avec le pied. La poignée de porte, vous appuyez avec le coude.

À lire aussi
Mélina Robert-Michon le 13 août 2017 à Londres coronavirus
VIDÉO - Sport à la maison durant le confinement : les exercices de Mélina Robert-Michon

Si c'est compliqué, vous mettez des gants ou vous utilisez un mouchoir en papier à chaque fois que vous touchez quelque chose. Car vous vous doutez bien que dans le bâtiment de votre médecin, les gens contagieux ce n'est pas ce qui manque.

Ne vous attardez pas

Si on est obligé de passer par la salle d'attente, on va en revanche se débrouiller pour y rester le moins longtemps possible, tout en se protégeant. On porte un masque chirurgical. On arrive sur place au dernier moment, histoire de ne pas avoir à traîner avec des patients tout aussi contagieux que vous.

Car quand on a un peu de temps, vous savez ce qui se passe : on finit par prendre le magazine people qui est sur la table. Or c'est la dame grippée qui vient de le reposer, avec bien sûr tous ses microbes ! Si vous tenez à lire en attendant votre tour, vous venez avec votre propre littérature.

Lavez-vous les mains

Que faire en cas de faux geste ! Si vous touchez une poignée de porte par inadvertance, pensez à vous laver les mains à l'eau chaude avec beaucoup de savon (sans oublier les poignets). Vous pouvez aussi avoir sur vous en permanence ces fameux solutés hydroalcooliques : c'est efficace, même si ça dessèche un peu la peau.

Contre les infections et les surinfections, les médecins peuvent aussi recourir à leur bon sens logistique. S'ils peuvent, dans le mesure du possible, recevoir les malades qui toussent et qui ont de la fièvre en priorité ou à des horaires spécifiques, cela évitera que leur salle d'attente soit un bouillon de culture permanent. C'est toujours un peu ballot quand on vient pour se faire vacciner de repartir avec la grippe !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médecine Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants