2 min de lecture Coronavirus

Le vaccin Pfizer sera probablement destiné aux "travailleurs de première ligne", dit un économiste

INVITÉ RTL - Si les annonces sur le vaccin de Pfizer redonnent espoir, Frédéric Bizard, économiste spécialiste des questions de santé reste prudent : "Il y aura assez vite des ruptures de production", dit-il.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Vaccin Pfizer : ce sera "probablement uniquement un produit hospitalier", dit un économiste Crédit Image : JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Sophie Aurenche

Un vaccin pour la fin de l'année, c'est ce qu'espèrent Pfizer et Biontech, un laboratoire américain et une biotech allemande qui ont annoncé ce lundi des résultats très encourageants. Selon eux, leur vaccin est efficace à 90%, ce qui réduit par 9 le risque d'être contaminé par le nouveau coronavirus. 

Les résultats préliminaires de ce vaccin ont été validés par un comité d'experts indépendants. 90% : c'est bien plus que des vaccins que l'on trouve aujourd'hui sur le marché, contre la grippe par exemple ou encore la rougeole, de quoi surprendre les experts. Il faudra répondre à des questions qui sont toujours en suspens : combien de temps le vaccin protège-t-il contre le virus et quel effet a-t-il sur les personnes à risques. 

Pour l'heure, il s'agit des premiers résultats aussi avancés. La raison est que la technologie nouvelle utilisée par la biotech allemande est plus facile à fabriquer, d'où cette avance par rapport à ses concurrents. Les essais de phase 1 ont pu débuter très vite début avril, la phase finale 10 mois plus tard, des délais jamais vus. À noter que 9 autres candidats sont aussi en phase 3.

On peut douter que pour 2021 ce vaccin ait un grand impact

Frédéric Bizard - Économiste, spécialiste des questions de santé
Partager la citation

Une grande avancée scientifique que félicite Frédéric Bizard, invité de RTL ce mardi 10 novembre. Toutefois, l'économiste, spécialiste des questions de santé, souhaite rester prudent : "Nous ne sommes qu'à des résultats provisoires. En revanche, très honnêtement, quand on connaît les facteurs limitant en matière de production (...) il y aura assez vite des ruptures de production. Il y a un problème de stockage et de distribution absolument colossale qui fait que ce sera probablement uniquement un produit hospitalier". 

À lire aussi
Une attestation de sortie du premier confinement (Image d'illustration). Coronavirus France
Confinement : découvrez la nouvelle attestation de déplacement

Le spécialiste précise également que "par rapport à l'impact que cela peut avoir sur la vie économique, on peut douter que pour 2021 ce vaccin ait un grand impact. Ce sera probablement un vaccin pour les travailleurs de première ligne, mais il faut être extrêmement prudent sur l'impact sociétal en 2021". 

"Il ne faut pas négliger cette information-là, il faut juste la tempérer, analyser froidement quelles vont être les conséquences concrètes pour la vie économique et sociale dans les 6 mois qui viennent", indique l'économiste, qui ajoute : "Personnellement, je pense, en tout cas pour la France, qu'il y a des chances pour que cette nouvelle ne change rien à court terme, mais ça n'en est pas moins une avancée scientifique absolument majeure", conclut Frédéric Bizard. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants