1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. "Le sucre est une drogue", prévient Michel Cymes
2 min de lecture

"Le sucre est une drogue", prévient Michel Cymes

REPLAY - Substance ultra-addictive, le sucre se cache dans plus d'aliments qu'on ne le croit. Une catastrophe pour la santé publique.

Des morceaux de sucre (illustration)
Des morceaux de sucre (illustration)
Crédit : AFP / Mychèle Daniau
"Le sucre est une drogue", prévient Michel Cymes
02:41
"Le sucre est une drogue", prévient Michel Cymes
02:44
Michel Cymes & Loïc Farge

C'est une substance ultra-addictive, pire que l'alcool et que le tabac. Les chercheurs du CNRS de Bordeaux comparent même le sucre à la cocaïne, depuis qu'ils se sont aperçus que les rats de laboratoire ne peuvent plus décrocher une fois qu'ils y ont goûté. Disons-le une fois pour toute : le sucre est une drogue. D'ailleurs cela fonctionne de la même manière. Quand vous en mangez, votre cerveau libère de la dopamine (c'est le nom scientifique de l'hormone du plaisir). Quand vous avalez quelque chose de sucré, l'organisme s'en aperçoit. Informé d'une hausse du taux de sucre dans le sang, le pancréas sécrète de l'insuline pour faire pénétrer le sucre dans les cellules (on dit qu'on fait un pic d'insuline). Juste après, on ressent un coup de pompe. D'où l'envie de recommencer.

C'est un piège sans fin (et sans faim). Mais c'est surtout une catastrophe pour la santé publique. Le sucre fait des dégâts insoupçonnés : obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, cirrhose non alcoolique, vieillissement prématuré... Tout cela n'est que la conséquence d'une surconsommation d'autant plus spectaculaire que, toute la journée, nous avalons du sucre sans le savoir.

Les sucres transformés par l'industrie alimentaire sont à fuir

Michel Cymes

Car le sucre est caché, dans le ketchup, dans le pain blanc, dans les conserves de petits pois ou dans les hamburgers. Globalement, on le trouve dans tous les plats industriels préparés. Résultat : on avale 30 kilos de sucre par an, alors que l'Organisation mondiale de la santé dit qu'il ne faudrait pas dépasser 9 kilos (soit 25 grammes par jour).

Les sucres transformés par l'industrie alimentaire sont à fuir. À l'inverse du sucre naturel, que vous trouvez dans les fruits par exemple. Comment savoir où vous en êtes vraiment sur votre consommation de sucre ? Il faut s'interroger sur soi-même.

Si vous avez constaté que pour vous le sucre est un réconfort, qu'à la moindre contrariété "vous vous envoyez" deux barres chocolatées et un paquet de bonbons, vous êtes drogué. Idem s'il vous faut tous les jours votre petite douceur (éclair au chocolat ou mille-feuilles). Idem si vous ne savez pas vous arrêter quand vous ouvrez un paquet de sucreries. Dans tous les cas, il va peut-être falloir penser à vous sevrer. Pas si simple...

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/