1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. La HAS recommande la vaccination simultanée contre la grippe et le Covid-19
1 min de lecture

La HAS recommande la vaccination simultanée contre la grippe et le Covid-19

Lundi, la Haute autorité de santé (HAS) a estimé qu'il était possible de se faire vacciner simultanément contre le Covid-19 dans un bras et contre la grippe dans l'autre.

Illustration d'une vaccination
Illustration d'une vaccination
Crédit : CHANDAN KHANNA / AFP
AFP & Julien Vattaire

Dans les semaines à venir, une double vaccination sera préconisée à des millions de Français. Les personnes âgées ainsi que celles ayant une pathologie les rendant vulnérables seront invitées à recevoir une troisième dose de vaccin contre le Covid-19, tout en étant également concernées par une dose contre la grippe. Ces injections pourront se faire le même jour, a estimé la Haute autorité de santé ce lundi. 

"La réalisation concomitante des vaccins" contre la grippe et le Covid-19 est "possible afin d'éviter tout délai dans l'administration de l'une ou l'autre de ces injections", a assuré la HAS dans un communiqué. "Concrètement, les deux injections peuvent être pratiquées le même jour", mais à deux endroits du corps distincts, "un vaccin dans chaque bras", a cependant précisé l'autorité publique indépendante. 

La vaccination contre la grippe débute le 26 octobre

Lundi, cette recommandation de la HAS a été qualifiée de "bonne nouvelle" par le ministre de la Santé, Olivier Véran, en marge de l'installation à Lyon du centre mondial de formation de l'OMS. "Nous avons encore à la valider", a-t-il ajouté, indiquant qu'il préciserait les choses "dans les tout prochains jours".

Le ministre a également indiqué que "10 millions de doses" de vaccin anti-grippal seront à la disposition des pharmacies d'ici la fin du mois d'octobre. Ainsi, la campagne de vaccination contre la grippe doit débuter le 26 octobre. En parallèle, la campagne de rappel de vaccination anti-Covid-19, dite de troisième dose, a été lancée début septembre en France. Elle concerne 18 millions de Français, et a pour but de compenser la baisse d'efficacité des vaccins après plusieurs mois.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/