1 min de lecture Société

La carte vitale va devenir un coffre-fort médical

Véritable petite révolution dans le remboursement des soins, la carte vitale a permis de conséquentes économies en remplaçant la feuille de soin. Elle va évoluer en 2018 afin de recueillir toutes les données médicales personnelles d'un même patient.

Sécurité sociale : une carte Vitale (illustration).
Sécurité sociale : une carte Vitale (illustration). Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Kathleen Franck

La carte vitale a 20 ans. Cette date d'anniversaire aurait pu passer inaperçue si le site du groupement Sesam-Vitale, l'organisme chargé de l'édition de la carte vitale, n'avait pas posté un message sur son site, début avril, pour rappeler "qu'il y a tout juste 20 ans" étant lancée sa "généralisation sur le terrain". 

En deux décennies, elle a presque totalement remplacé la feuille de soins manuscrite. En 2017, cette dernière ne représentait plus que 6% des 1,33 milliards de dossiers traités par l'Assurance maladie en 2017.

Concrètement, la carte vitale a été une petite révolution dans le remboursement des patients. Elle a permis de réduire le délai de remboursement des patients, la plupart du temps sous 5 jours, de limiter le risque d'erreurs lors du traitement des dossiers et de réaliser une source d'économies non négligeable pour les finances publiques : une feuille de soin coûte en moyenne 1,60 euro à l'Assurance maladie, quand la télétransmission grâce à la carte vitale ne coûte que 0,11 euro.

Elle devient un carnet de santé numérique

Aujourd'hui, 62 millions d'exemplaires de cette petite carte verte ont été édités. Elle a connu plusieurs évolutions depuis sa mise en circulation.

À lire aussi
coronavirus
Coronavirus : la vaccination ouverte à tous à partir du 12 mai, en cas de doses restantes

Le projet de numériser directement sur la carte vitale les données de santé personnelles de chaque patient, via un Dossier Médical Partagé (DMP) prenant la forme d'un fichier consultable par les professionnels de santé, a longtemps été abordé. Il devrait enfin voir le jour et se développer dans le pays dès l'automne 2018.

Cette mise en application devrait enfin mettre fin à 14 ans de flou concernant l'ébauche du système de DMP, dont le projet avait été créé en 2004, abandonné en 2012, puis finalement repris en 2016.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Médecine Carte
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants