2 min de lecture Animaux

DIAPORAMA - Quelles sont les méduses les plus dangereuses du monde ?

Si la plupart des espèces ne présentent pas de risques significatifs pour l'homme, certaines possèdent un venin capable de tuer en quelques minutes.

La méduse à crinière de lion, présente dans la mer du Nord, Baltique et dans le Pacifique, possède des tentacules pouvant atteindre 25 mètres de long. Son venin, très toxique, peut être mortel pour l'être humain. Crédits : Arnstein Rønning / Wikimedia Commons | Date : 26/07/2018
5 >
La méduse à crinière de lion, présente dans la mer du Nord, Baltique et dans le Pacifique, possède des tentacules pouvant atteindre 25 mètres de long. Son venin, très toxique, peut être mortel pour l'être humain. Crédits : Arnstein Rønning / Wikimedia Commons | Date : 26/07/2018
La chrysaora vit sur les côtes est et ouest des États-Unis, dans la Manche, en Méditerrannée et en mer du Nord. Ses 24 tentacules peuvent mesurer près de 2 mètres. Sa piqûre provoque de vives douleurs mais est rarement mortelle. Crédits : Wikimedia Commons | Date : 26/07/2018
La méduse Irukandji est minuscule - elle ne mesure pas plus de 3 centimètres - mais ses piqûres peuvent provoquer un arrêt cardiaque si elle n'est pas traitée dans les 20 minutes. Ce redoutable animal a été retrouvé dans l'océan Pacifique. Crédits : Wikimedia Commons | Date : 26/07/2018
La "méduse-boîte", appelée ainsi en raison de la forme de son ombrelle, possède des tentacules pouvant mesurer jusqu'à 3 mètres. La plupart des espèces de Cubuzoa ne présentent pas de menaces sérieuses pour l'homme, mais certaines peuvent être mortelles. Crédits : Gautsch / Flickr CC | Date : 26/07/2018
La crambione cookii a été observée en 2013 au large des côtes australienne. C'était la première fois qu'on l'apercevait depuis 1910. Son poison est tellement fort qu'il peut être détecté dans les eaux alentours. Crédits : Puk Scivyer / capture d'écran YouTube | Date : 26/07/2018
1/1
116690883422487384627
Camille Kaelblen
Journaliste

La terreur des mers n'est pas forcément celle que l'on croit. Brûlures intenses, réactions allergiques, gênes respiratoires : chaque année, les piqûres de méduses font de nombreuses victimes.

Parmi les 1.000 espèces qui peuplent les océans du globe, certaines sont parfaitement inoffensives pour l'homme. D'autres, plus urticantes, provoquent des brûlures rouges qui s'estompent en quelques jours. Celles-ci représentent rarement un danger pour l'être humain, sauf dans le cas de piqûres multiples ou de forte réaction allergique.

Sur les côtes françaises, les espèces les plus répandues sont généralement peu dangereuses. On trouve fréquemment la méduse pulmonaire et la physalie près des plages de Bretagne, mais également la méduse bleue et la méduse pélagique en mer Méditerranée.

À lire aussi
Un renard à Londres. (illustration) Londres
Royaume-Uni : une fillette mordue dans son lit par un renard

Il existe cependant quelques espèces tropicales de méduses présentant un danger mortel pour l'homme, en raison de risques de syncope et de noyade consécutives à la piqûre.

1 - La méduse à crinière de lion

C'est le cas de la méduse à crinière de lion ou cyanée capillaire. Cette créature vit habituellement dans les eaux froides de la mer du Nord, de la mer Baltique et du Pacifique, mais l'espèce s'est récemment déplacée près des côtes du Pays de Galles, en raison du réchauffement climatique. Selon Ouest France, elle pourrait également atteindre les plages françaises, même si c'est "très difficile à prévoir, puisque c’est la conséquence de phénomènes météorologiques", estime dans le quotidien Maureen Midol, soigneuse technicienne en aquariologie à Océanopolis, à Brest (Finistère).

Ce gigantesque animal possède des tentacules pouvant atteindre 25 mètres de long. Son venin, très puissant, peut provoquer des irritations, des crampes musculaires et des arrêts cardiaques.

2 - La Chrysaora, une méduse aux 24 tentacules

La Chrysaora vit sur les côtes Est et Ouest des États-Unis, en mer Méditerranée, dans la Manche et en mer du Nord. Ses 24 tentacules peuvent mesurer près de 2 mètres. Sa piqûre provoque de vives douleurs mais est rarement mortelle.

3 - L'Irukandji, minuscule mais redoutable

La méduse Irukandji est minuscule - elle ne mesure pas plus de 3 centimètres - mais ses piqûres peuvent provoquer un arrêt cardiaque si elles ne sont pas traitées dans les 20 minutes. Ce redoutable animal a été retrouvé à plusieurs reprises dans l'océan Pacifique, et plus précisément au large de l'Australie.

4 - La Cubuzoa, "méduse-boîte"

La méduse Cubuzoa, communément appelée méduse-boîte en raison de la forme de son ombrelle, possède des tentacules pouvant mesurer jusqu'à 3 mètres. Caractéristique unique : elle dispose de 24 yeux. La plupart des espèces de Cubuzoa ne présentent pas de menaces sérieuses pour l'homme, mais certaines peuvent être mortelles. Ces dernières vivent principalement dans l'océan Indien et Pacifique.

5 - La Crambione Cookii, l'oiseau rare des mers

Très rare, la méduse Crambione Cookii a été observée en 2013 au large des côtes australienne. C'était la première fois qu'on l'apercevait depuis 1910. Elle ne mesure que 50 centimètres mais son poison est tellement fort qu'il peut être détecté dans les eaux environnantes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Diaporama Été
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794238505
DIAPORAMA - Quelles sont les méduses les plus dangereuses du monde ?
DIAPORAMA - Quelles sont les méduses les plus dangereuses du monde ?
Si la plupart des espèces ne présentent pas de risques significatifs pour l'homme, certaines possèdent un venin capable de tuer en quelques minutes.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/diaporama-quelles-sont-les-meduses-les-plus-dangereuses-du-monde-7794238505
2018-07-27 12:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Y-l4UO9z1aqJG7a8a219vQ/330v220-2/online/image/2018/0726/7794238557_la-meduse-a-criniere-de-lion-presente-dans-la-mer-du-nord-baltique-et-dans-le-pacifique-possede-des-tentacules-pouvant-atteindre-25-metres-de-long-son-venin-tres-toxique-peut-etre-mortel-pour-l-etre-humain.JPG