2 min de lecture Coronavirus

Covid-19 : des singes infectés ont développé une immunité à court terme

Une étude chinoise a montré que des macaques infectés par le SARS-CoV-2 avaient développé une immunité lors d'une réinfection 28 jours après la première.

Une singe rhésus
Une singe rhésus Crédit : Ed Jones / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

La question de l'immunité des personnes ayant déjà été infectées par le virus responsable de la pandémie de Covid-19 est l'une des clés pour mieux comprendre la maladie. Un patient déjà infecté résisterait-il mieux à une seconde infection ? En attendant un résultat scientifique définitif, un début de piste a été observé chez des singes. 

Ainsi, une étude chinoise a montré que des macaques avaient montré une protection contre une réinfection 28 jours après avoir reçu le virus une première fois. Les scientifiques du Peking Union Medical College ont réalisé une expérience sur des macaques rhésus, habituellement utilisés en raison de leur similarités avec les humains, pour savoir si une immunité à court terme existait

Six macaques ont été infectés dans la trachée par une dose du virus SARS-CoV-2. Ils ont développé des symptômes bénins à modérés, et ont mis environ deux semaines à se rétablir. Par la suite, les chercheurs ont inoculé une seconde fois le virus à 4 des 6 singes 28 jours après la première dose reçue. Mais cette fois, malgré une brève hausse de température, ils "n'ont pas montré de signe de réinfection par la même souche de SARS-CoV-2 pendant leur période initiale de rétablissement", écrivent les scientifiques.

Le pic de charge virale chez les singes fut atteint trois jours après la première infection, ont aussi découvert les chercheurs en réalisant de fréquents prélèvements. Grâce à de nombreuses analyses, ils ont observé une réponse immunitaire plus forte après la première infection, avec notamment plus d'anticorps dits neutralisants (bloquant le virus), "ce qui pourrait avoir protégé les mêmes primates non-humains contre la réinfection à court terme".

À lire aussi
Le ministre-président de la Région bruxelloise a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre le coronavirus Belgique
Coronavirus à Bruxelles : couvre-feu avancé à 22h et fermeture des magasins à 20h

Il faudra d'autres expériences pour voir combien de temps cette défense immunitaire reste en place. Chez les humains, il faudra attendre d'autres vagues, et peut-être des mois ou des années, pour savoir si les millions de gens contaminés au début de la pandémie sont protégés ou non.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Découverte scientifique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants