1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : une vaccination "coupe-file" pratiquée à l'hôpital américain de Neuilly ?

L'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, un établissement privé, aurait procédé à une vaccination "coupe-file" pour les membres du conseil d’administration.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : une vaccination "coupe-file" pratiquée à l'hôpital américain de Neuilly ? Crédit Image : MIGUEL MEDINA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 5
Agathe Landais
et William Vuillez

Olivier Véran a pu être vacciné ce lundi, récoltant des critiques le taxant d'être un privilégié. Si le ministre de la Santé, en tant que neurologue, a pu bénéficier du vaccin AstraZeneca, réservé aux soignants de moins 60 ans, d'autres en revanche ont bien obtenu des passe-droits pour se faire vacciner avant tout le monde. C'est notamment ce qui se serait produit à l'hôpital américain de Neuilly, qui aurait pratiqué une vaccination "VIP" en janvier. 

Selon une information de Franceinfo, l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine a procédé dès le mois de janvier, à la vaccination d'une vingtaine de membres du conseil d'administration ainsi que de certains donateurs de l'établissement privé. Bruno Durieux, gouverneur de l'hôpital et ancien ministre délégué à la Santé explique même à franceinfo avoir reçu sa deuxième injection au mois de février

Si ce dernier, âgé de 76 ans fait partie de la tranche d'âge concernée par le campagne de vaccination actuelle, ce n'est pas le cas d'autres de ces gouverneurs, comme Arnaud Lagardère (59 ans) ou Helen Lee Bouygues (45 ans). 

Pas un cas isolé

L'hôpital américain a de son côté confirmé à franceinfo que ces vaccinations avaient été réalisées "selon les critères du ministère de la Santé et conformément aux directives des autorités sanitaires". Contacté par RTL, l'établissement a déclaré que "la vaccination a été proposée à partir du 4 janvier 2021 à l’ensemble des personnes intervenant dans l’hôpital : médecins, soignants, administratifs, gouverneurs, prestataires de ménage, de sécurité et de restauration, volontaires bénévoles".

À lire aussi
hôpitaux
Coronavirus : quelle est la situation en Auvergne-Rhône-Alpes ?

"Toutes les personnes éligibles qui se sont signalées volontaires à la vaccination début janvier, et ont pris leur rendez-vous rapidement, ont reçu leur première dose et sont actuellement en cours de réception de leur deuxième dose. Pour les cas de désistement ou d’impossibilité de vacciner (contre-indications), des doses ont été proposées au personnel volontaire et disponible afin d’éviter toute perte du vaccin, en raison de son caractère périssable", précise l'Hôpital. 

Selon les informations de franceinfo, cette pratique du passe-droit vaccinal ne serait pas un cas isolé et aurait été effectuée en janvier dans plusieurs établissements privés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants