1 min de lecture Confinement

Coronavirus : "Une deuxième vague nous terrifie", lance Rémi Salomon de l'AP-HP

INVITÉ RTL - Rémi Salomon, le président de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP s'inquiète du relâchement des Français vis-à-vis du confinement.

Micro générique Switch 245x300 RTL Soir Week-End Vincent Parizot iTunes RSS
>
Coronavirus : "Une deuxième vague nous terrifie", lance Rémi Salomon de l'AP-HP Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : Olivier Boy | Durée : | Date : La page de l'émission
Olivier Boy
Olivier Boy édité par Youen Tanguy

Des joggeurs au milieu de familles sur les bords du canal de l'Ourcq à Paris, des passants dans les rues à Marseille, des enfants jouant par groupes dans des cours d'immeubles... : par endroits, le confinement semble se relâcher en ce début de vacances de Pâques  Si les autorités estiment que le confinement est globalement bien respecté, elles mettent en garde contre toute velléité de départ en vacances.
"Je comprends assez volontiers que c’est long et compliqué, mais il faut comprendre que chaque sortie de chacun comporte un risque de circulation du virus", s'alarme Rémi Salomon, le président de la commission médicale d'établissement de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP). "Si le virus circule à nouveau, nous aurons d’ici plusieurs semaines une vague de patients qui arriveront dans les hôpitaux".

Si Rémi Salomon se dit "très sensible aux applaudissements" des Français tous les soirs à 20h, il serait encore "plus heureux de voir qu'ils comprennent que le confinement est indispensable".

"On ne pourra pas tenir une deuxième vague"

Selon lui, certains semblent en effet ne pas avoir pris la mesure du danger que représentent les sorties en temps de confinement. "Quand on sort, le risque est dans ce que l’on touche : le bouton de l’ascenseur, la poignée de porte de l’immeuble, la caisse du supermarché… il faut avoir absolument conscience de ça. Les gestes barrière doivent être dans la tête de chacun". 

Et de conclure, alarmant : "Si l'on relâche aujourd’hui le confinement, on verra d’ici deux ou trois semaines une deuxième vague arriver et ça, les soignants, ça nous terrifie. On ne pourra pas tenir une deuxième vague, il faut que les Français en aient absolument conscience !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants