2 min de lecture Faits divers

Coronavirus : un magasinier du CHU de Reims vole un énorme stock de matériel médical

Un magasinier au CHU de Reims (Marne) a été interpellé et placé en détention provisoire mardi 24 mars. Il est soupçonné d'avoir volé un énorme stock de matériel médical et technique.

Un masque anti-coronavirus (illustration)
Un masque anti-coronavirus (illustration) Crédit : Cindy Ord / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Un homme de 52 ans, magasinier au CHU de Reims (Marne), a été interpellé et placé en détention provisoire mardi 24 mars. Il est soupçonné d'avoir volé dans l’entrepôt du centre hospitalier un stock conséquent de matériel médical et technique.

En effet, des masques FFP2, des masques chirurgicaux, des gants, deux litres de gel hydroalcoolique, du papier toilette, une cinquantaine de rouleaux essuie-tout, des compresses, des sparadraps, de l’alcool et même des pièces de plomberie et du matériel électrique ont été retrouvé à son domicile lors d'une perquisition.

Par ailleurs, les forces de l'ordre ont découvert de "l'herbe et de la résine de cannabis ainsi que des armes non déclarées : une carabine 22 LR, un chargeur et 50 cartouches", rapporte Ouest-France

Le quinquagénaire a expliqué "qu’il s’était d’abord intéressé au matériel de bricolage, qu’il utilisait pour refaire l’appartement de sa nouvelle compagne". Face à l'épidémie du nouveau coronavirus, il aurait finalement décidé de voler du matériel médical, redistribué gratuitement, d'après son témoignage.

Démasqué par une patiente

À lire aussi
En juillet 2017, un millier de personnes avaient déjà marché en mémoire d'Adama Traoré justice
Mort d'Adama Traoré : une expertise écarte à nouveau les gendarmes

Le suspect a été démasqué grâce au témoignage d'une patiente : elle aurait surpris une conversation entre son médecin traitant et sa secrétaire qui avouait avoir reçu son masque de la part de son ex-mari. "La patiente avait alors rapporté toute cette conversation aux policiers", qui ont rapidement identifié l’ex-mari, à savoir le magasinier de l’hôpital.

Le procureur de Reims a demandé le placement du quadragénaire en détention provisoire. "Ma réponse sera à la fois rapide et particulièrement sévère, même pour les personnes sans antécédent judiciaire", a-t-il déclaré. Il a rappelé que "la situation actuelle au CHU" : le personnel soignant travaille "dans des circonstances dramatiques". "Ils ont un besoin vital d’équipements. Les matériels volés par le prévenu ont manqué à des personnes qui en ont cruellement besoin pour sauver des vies. C’est intolérable", a-t-il martelé. 

Le suspect qui possédait un casier judiciaire vierge, "sera suspendu de son statut de fonctionnaire hospitalier dès lundi" et jugé le 30 avril prochain. Employé au CHU depuis 1992, le magasinier bénéficie du statut de fonctionnaire hospitalier. "L’administration statuera définitivement sur son sort au terme de la procédure pénale", détaille le journal L'Opinion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants