1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : un couvre-feu "accentué" ou "un confinement" envisagés dans les Alpes-Maritimes

En visite à Nice, où la situation est particulièrement préoccupante, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que des "mesures complémentaires de protection" devraient être prises d'ici la fin du week-end.

Olivier Véran et Christian Estrosi avec des médecins de l'hôpital de Nice, samedi 20 février 2021.
Olivier Véran et Christian Estrosi avec des médecins de l'hôpital de Nice, samedi 20 février 2021. Crédit : Valery HACHE / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Le département des Alpes-Maritimes va-t-il subir un reconfinement ? L'hypothèse a été mise sur la table ce samedi 20 février par le ministre de la Santé Olivier Véran, en visite à Nice où la situation est particulièrement préoccupante depuis plusieurs semaines.

Le ministre a en conséquence demandé au préfet et aux élus des Alpes-Maritimes de prendre d'ici à dimanche soir des "mesures complémentaires", comme un renforcement du couvre-feu ou un "confinement partiel ou total", pour faire face à la flambée de la Covid-19.

Lors de sa conférence de presse menée en compagnie du maire de Nice, Christian Estrosi, Olivier Véran a expliqué que la ville comptait chaque jour 500 nouveaux malades du coronavirus. "Nice, c'est la métropole où l'incidence virale est la plus haute dans notre pays", a-t-il ajouté.

Estrosi favorable au confinement

Le maire LR de Nice, qui a avait applaudi la décision de mettre en place un couvre-feu, s'est dit favorable à l'idée d'un confinement partiel ou total. "Si nous devions aller à un confinement partiel ou un peu plus important dans les jours qui viennent en fonction de l'évolution de l'épidémie, je les soutiendrais de la même manière, par exemple un confinement à l'occasion de chaque week-end", a-t-il déclaré. 

Autre précision apportée par le ministre de la santé : contrairement à la situation en Moselle, le variant qui circule le plus dans le département n'est pas celui provenant d'Afrique du Sud mais bien celui détecté en Grande-Bretagne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Christian ESTROSI
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants