2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : qui seront les premiers vaccinés ?

Le vaccin efficace à 90% du laboratoire américain Pfizer semble être la solution pour mettre fin à l'épidémie de Covid-19, encore faut-il que tout le monde y ait accès, ce qui n'est pas gagné.

Un prototype de vaccin contre la Covid-19 (illustration)
Un prototype de vaccin contre la Covid-19 (illustration) Crédit : MLADEN ANTONOV / AFP
Nicolas Barreiro

Le laboratoire américain Pfizer a-t-il pris un pas d'avance dans la course pour trouver un vaccin contre le coronavirus ? Son futur vaccin serait efficace à 90%, un chiffre imposant qui outrepasse tous les espoirs. En comparaison, le vaccin contre la grippe est efficace à moins de 60%. Ces résultats doivent encore être confirmés dans les semaines à venir.

Si son efficacité est avérée, près de 50 millions de doses seront distribuées avant la fin de l'année 2020, selon le laboratoire. Celles-ci devraient dans un premier temps se retrouver sur le marché aux États-Unis. Un milliard de doses supplémentaires arriveront en Union Européenne en 2021

Ces stocks seront donc assez limités et tout le monde ne pourra se faire vacciner avant un bon moment. Il reste encore à définir qui seront à les premiers à y avoir accès. "Il y a un problème de stockage et de distribution absolument colossale qui fait que ce sera probablement uniquement un produit hospitalier", selon Frédéric Bizard, invité sur RTL. " Ce sera probablement un vaccin pour les travailleurs de première ligne", poursuit-il.

Pas avant 2022 pour les plus en forme

De son côté l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) semble être du même avis. Interrogée par le Guardian, la scientifique en chef de l'OMS, Soumya Swaminathan, propose d'établir des priorités concernant la vaccination contre la Covid-19, "la plupart des gens sont d'accord, cela commence avec les travailleurs de la santé, et les travailleurs de première ligne, mais même là, vous devez définir lesquels d'entre eux sont les plus à risque, puis les personnes âgées, et ainsi de suite" explique-t-elle.

À lire aussi
football
Les infos de 5h - Euro 2021 : un couvre-feu moins strict pour le premier match des Bleus

Ainsi, les plus jeunes et les adultes en bonne santé qui ne sont pas au contact avec le virus pourraient attendre beaucoup plus longtemps. "Une jeune personne en bonne santé pourrait devoir attendre jusqu'en 2022", poursuit la scientifique en chef de l'OMS.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Laboratoire États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants