1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : que risque-t-on si on se déplace entre 21h et 6h ?

Le président Emmanuel Macron a indiqué, mercredi 14 octobre, qu’une amende de 135 euros, et de 1.500 euros en cas de récidive, est prévue pour tout non-respect du couvre-feu.

Une voiture de police (illustration)
Une voiture de police (illustration) Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Lors de son intervention, mercredi 14 octobre, le président Emmanuel Macron a annoncé que toute personne qui ne respecte pas le couvre-feu, décrété dès samedi minuit en Île-de-France et dans huit métropoles, s’expose à une amende de 135 euros et de 1.500 euros en cas de récidive. 

"Il y aura des contrôles et je remercie les forces de l'ordre de le faire depuis le début de l'épidémie. Il y aura des amendes comme il y en a déjà pour beaucoup d'infractions prévues", a déclaré le chef d’État. De fait, l’amende de 135 euros est "celle qui prévaut actuellement pour les masques". Emmanuel Macron a par ailleurs souligné que "si on ne veut pas prendre des mesures plus dures, il faut respecter et faire respecter" le couvre-feu

Le président a toutefois précisé que des autorisations seront possibles pour les personnes qui travaillent après 21 heures "ou pour le travail de nuit". "Nous allons continuer à travailler (...). Toutes celles et ceux qui rentrent du travail à 21 heures ou qui travaillent de nuit auront une autorisation", a déclaré le président. De même pour les personnes qui "ont des urgences, par exemple sanitaires". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants