1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : pourquoi ouvrir la vaccination aux 12-18 ans ?
1 min de lecture

Coronavirus : pourquoi ouvrir la vaccination aux 12-18 ans ?

L'ouverture de la vaccination aux 12-18 ans sera effective à compter du 15 juin, plus tôt que ce qui était initialement envisagé.

Flacons du vaccin Pfizer/BioNTech. (Illustration)
Flacons du vaccin Pfizer/BioNTech. (Illustration)
Crédit : LUIS ACOSTA / AFP
Coronavirus : pourquoi ouvrir la vaccination aux 12-18 ans ?
01:27
Odile Pouget
Animateur

Lors d'un déplacement dans le Lot ce mercredi 2 juin, Emmanuel Macron a annoncé l'ouverture de la vaccination anti-Covid aux 12-18 ans dès le 15 juin. Plus tôt que ce qui était prévu. En effet, on attendait l'ouverture aux 16-17 ans courant juin, mais pour les 12-16 ans, Alain Fischer, le monsieur vaccin du gouvernement, évoquait plutôt la rentrée de septembre. 

Avec cette décision, le chef de l'État opte pour un timing accéléré, sur le mode : plus on ouvre la vaccination, plus on injecte de doses, plus vite on atteindra l'immunité collective estimée à 80% de la population et plus tôt on sortira de cette crise sanitaire. 

La semaine dernière l'Agence européenne du médicament avait donné son feu vert : les données sont rassurantes après des essais cliniques réalisés sur plusieurs milliers d'adolescents. L'efficacité est de 100% contre les formes symptomatiques de la maladie et les effets secondaires sont similaires à ceux observés chez les plus âgés. 

Reste maintenant beaucoup de questions sur l'organisation de cette vaccination pour les plus jeunes, aura-t-elle lieu dans les centres ou bien dans les établissements scolaires, chez les pédiatres ? Rien n'est pour l'instant acté. Il va également falloir faire comprendre aux parents qu'ils doivent vacciner leur enfant pour le bien de la communauté et pas pour un bénéfice individuel. En effet, le risque de développer une forme grave est très rare chez cette tranche d'âge. De plus, n'oublions pas qu'il reste beaucoup de personnes beaucoup plus à risque qui ne sont pas encore vaccinées, c'est le cas de plus de 4 millions de personnes de 60 ans et plus.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/