1 min de lecture Femmes

Coronavirus : pourquoi les hommes sont-ils plus touchés que les femmes ?

ÉCLAIRAGE - Selon Santé publique France, 6 décès sur 10 liés à la Covid-19 concernent des hommes. Comment expliquer cet avantage immunitaire qu'ont les femmes ?

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : pourquoi les hommes sont plus touchés Crédit Image : Damien MEYER / AFP | Crédit Média : Sophie Aurenche | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Aurenche édité par Nicolas Barreiro

Les hommes sont plus touchés que les femmes par l'épidémie de coronavirus. En regardant parmi les dizaines de milliers de patients hospitalisés depuis le mois de mars, 53% d'entre eux sont des hommes. La proportion est encore plus forte concernant les décès, 6 sur 10 sont des hommes, selon les chiffres de Santé publique France.

La différence est nette et persiste même après la maladie car les femmes gardent leurs anticorps protecteurs plus longtemps, d'après le résultat d'une étude du CHU de Strasbourg et de l'Institut Pasteur sur 308 soignants. Mais d'où vient cet avantage des femmes ? 

Une hypothèse est émise par le CHU de Strasbourg concernant l'immunité, ce serait le chromosome X qui porterait ce gène immunitaire, or les femmes en possèdent deux. De plus, les œstrogènes favorisent l'immunité, à l'inverse de la testostérone. Plus fondamentalement, il y a aussi le rôle des androgènes, les hormones sexuelles mâles, qui agiraient sur une enzyme qui faciliterait l'entrée du virus dans les cellules. Enfin, la réponse immunitaire est meilleure chez les femmes que chez les hommes.

Des comportements à risque

Le comportement des hommes suffit également à expliquer pourquoi ils développent des formes plus graves. Ils fument plus que les femmes, souffrent davantage d'obésité. Or, des poumons fragilisés et un surpoids sont des facteurs de risque importants qui entrainent des formes sévères de Covid-19

À lire aussi
coronavirus
Coronavirus : le Danemark "prête" 55.000 doses du vaccin AstraZeneca à l'Allemagne

Une vigilance supplémentaire est alors requise pour les hommes, mais cette différence n'a pas d'impact en matière de santé publique, de gestion de l'épidémie. Il n'est pas question de vacciner les hommes en premier ou de déconfiner les femmes uniquement. En revanche ce constat permet de mieux comprendre les mécanismes de lutte contre une agression infectieuse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Femmes Homme Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants