1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : peut-on craindre une deuxième vague de pandémie de Covid-19 ?

La question est au centre des inquiétudes des spécialiste épidémiologiques, qui redoutent notamment un retour de l'épidémie à la fin des confinements.

Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine.
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. Crédit : STR / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Alors que le premier pays touché par le Covid-19, la Chine, lève peu à peu le confinement après plusieurs semaines de mesures strictes, la question posée par plusieurs spécialistes est celle d'un possible retour de la pandémie. Les Chinois enregistrent ainsi quelques nouveaux cas, une cinquantaine, qui proviennent de l'extérieur du pays. 

Sur le pont, les autorités sanitaires de Chine se préparent face à l'éventualité d'une nouvelle vague de contaminations venue cette fois d'Europe, du Moyen-Orient et d'Amérique. "Dans les pandémies comme celle-ci, il n’y a jamais qu’une seule vague", assure dans Ouest-France Matthieu Revest est professeur à l’Université de Rennes 1, infectiologue au CHU de Rennes.

"La deuxième, moins importante, est constituée de patients qui ont échappé à la première parce qu’ils étaient plus solides mais qui, à force d’être exposés au virus, peuvent tomber malades", explique-t-il.

Des lieux publics fermés, les frontières verrouillées

Le virus peut bel et bien revenir après une première phase car il circule dans la population, mais la menace peut aussi venir de l'extérieur. La Chine craint que les cas importés d'autres pays ne créent une nouvelle vague de contaminations dans le pays. En effet, sur 48 nouveaux cas enregistrés mardi 31 mars, tous étaient "importés". 

À lire aussi
Coronavirus : les Hauts-de-France peuvent-ils passer en zone verte ? Hauts-de-France
Coronavirus : les Hauts-de-France peuvent-ils passer en zone verte ?

En réaction, les autorités ont décidé de fermer de nombreux lieux publics, notamment à Shanghai. "Il faut éviter encore une fois tous les lieux touristiques et plus largement les lieux où les gens se rassemblent comme les cinémas, les théâtres afin de limiter les risques de propagation", explique pour BFMTV Antoine Bondaz, spécialiste de la Chine à la fondation pour la recherche stratégique.

Les Chinois ont pris la décision de fermer les frontières aux étrangers, et toute personne nouvellement contaminée sera systématiquement placée en quarantaine. La situation dans ce pays, qui peut servir d'étalon au reste du monde, sera scrutée de près. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants