1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : "On pense pouvoir livrer un vaccin à la fin de l'année", assure Pascal Soriot

INVITÉ RTL - Pascal Soriot, PDG du groupe pharmaceutique AstraZeneca a fait le point sur l'avancée annoncée de deux projets de vaccins contre le coronavirus.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : "On pense pouvoir livrer un vaccin à la fin de l'année", assure Pascal Soriot Crédit Image : Ben STANSALL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Venantia Petillault

La revue scientifique The Lancet a révélé que deux projets de vaccin avaient enregistré des résultats prometteurs dans le développement d'un vaccin contre le coronavirus. L'un de ces deux vaccins, c'est celui du groupe pharmaceutique AstraZeneca dont Pascal Soriot est le PDG. 

"Les résultats que l'on a eu jusque-là sont un indicateur d'une efficacité clinique mais il va falloir le démontrer dans l'essai de phase 3 que l'on est en train de conduire. Il y a une réponse du système immunitaire à ce vaccin qui génère d'une part des anticorps mais aussi des cellules T, qui sont la deuxième partie de la réponse immunitaire ", précise le PDG d'AstraZeneca au micro de RTL.

La phase 3 permettrait donc de déterminer si ce candidat vaccin permet de se protéger du virus, comme l'affirme Pascal Soriot : "On a vacciné 10.000 volontaires en Angleterre, on est en train de vacciner 5.000 volontaires au Brésil, 2.000 en Afrique du Sud et on va faire une étude en Inde. Il faut montrer que les personnes vaccinées ne sont pas infectées ou le sont moins. Quand on aura fini le programme de phase 3 à l'automne, on aura vacciné à peu près 50.000 personnes ou 60.000 donc on aura des données de sécurité. On espère que la protection du vaccin sera au moins d'un an", explique-t-il.

Alors qu'en mars, le vaccin n'était pas prévu avant un an voire un an et demi, Pascal Soriot estime qu'il verra le jour dans quelques mois : "Notre espoir c'est d'avoir des résultats à l'automne donc on pense pouvoir être en mesure de livrer un vaccin à la fin de l'année au plus tard, peut-être un peu plus tôt si tout va bien. Sur le plan de la fabrication on avance très vite", assure Pascal Soriot.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants