1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : "The Lancet" se discrédite sur l'hydroxychloroquine

Trois des quatre auteurs de l'étude publiée dans la revue scientifique britannique "The Lancet" sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine contre la Covid-19 se sont rétractés.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Coronavirus : "The Lancet" se discrédite sur l'hydroxychloroquine Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Crédit Média : Sophie Joussellin | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Venantia Petillault

La prestigieuse revue The Lancet s'est discréditée sur la chloroquine. Le Professeur Raoult avait qualifié l'étude de "foireuse". Trois de ses quatre auteurs se sont rétractés ce jeudi 4 juin. 

Tous travaillaient pour "Surgisphère", une start-up américaine qui se dit à la pointe de la recherche et spécialisée dans l'analyse de données de santé. En plus de son créateur Sapan Desai, et d'un chirurgien vasculaire, elle n'emploie qu'une demie douzaine de personnes dont un auteur de science-fiction, présenté comme rédacteur scientifique et une hôtesse top-model, directrice marketing.

Curieusement, le compte Twitter de l'entreprise ne fait état que de 500 abonnés et surtout on y trouve aucune publication entre octobre 2017 et mars de cette année. Ainsi, le mystère demeure pour la base de données utilisée pour l'étude sur la chloroquine. On en vient même à douter de son existence. D'autant plus que Sapan Desai refuse de livrer le nom des hôpitaux partenaires. 

Le mystère s'épaissit quand on sait qu'aucun des plus grands établissements dans le monde n'a connaissance de "Surgisphère". Étonnant qu'une publication comme The Lancet ait pu se faire avoir, mais elle n'est pas la seule, le New England Journal of Medecine a lui aussi mis en doute une étude de "Surgisphère" qu'il a lui aussi publiée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants