1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : Moselle, Dunkerque ... les territoires où la circulation des variants inquiète
2 min de lecture

Coronavirus : Moselle, Dunkerque ... les territoires où la circulation des variants inquiète

La diffusion des variants brésilien et sud-africain inquiète fortement les élus en Moselle, alors que le variant britannique occupe une part de plus en plus importante parmi les contaminations en Île-de-France et à Dunkerque (Nord).

Une femme masquée à Paris (illustration)
Une femme masquée à Paris (illustration)
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Victor Goury-Laffont

Plus contagieux, les variants du nouveau coronavirus, identifiés depuis le début de l'année 2021, font craindre une dégradation éventuelle de la situation sanitaire, bien que le nombre de nouveaux cas quotidiens en France reste pour le moment stable.

Si des incertitudes persistent à leur sujet, ces mutations pourraient rendre moins efficaces certains vaccins, où encore entraîner plus fréquemment des réinfections chez les personnes déjà tombées malades. Ce jeudi 11 février, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a révélé que le variant identifié au Royaume-Uni représentait désormais une infection sur quatre en France. Une augmentation rapide, alors que cette même part était estimée entre 10 et 15% début février.

La circulation de deux autres mutations de la Covid-19, l'une identifiée au Brésil, l'autre en Afrique du Sud, est également scrutée attentivement par les autorités publiques, bien que leurs présences restent limitées et que ceux-ci aient été identifiés localement surtout.

En Moselle, appel à un reconfinement

La Moselle est en effet le premier département français à souffrir d'une propagation rapide de ces variants sud-africain et britannique. 300 cas ont été détectés sur le territoire, ce qui a amené le maire de Metz, François Grosdider, à demander un "confinement fort, mais limité dans le temps", au micro de CNEWS. Sur BFMTV, le maire de Thionville, autre commune mosellane, a quant à lui plaidé pour une fermeture des écoles, alors que les vacances scolaires ne doivent commencer que le samedi 20 février dans le département.

À lire aussi

"Rien n'est exclu", a réagi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, interrogé par Europe1. Olivier Véran se rendra ce vendredi 12 février sur place pour rencontrer les acteurs locaux.

À Dunkerque, le variant anglais est majoritaire

La situation en Moselle ne fait pas oublier que le variant britannique continue lui aussi à se diffuser. À Dunkerque, dans le Nord, il est même devenu majoritaire. 68% des contaminations proviennent désormais de virus mutants, selon les chiffres de l'Agence régionale de Santé (ARS), alors que plusieurs clusters ont été identifiés dans la ville.

Son maire, Patrice Vergriete, a lui aussi demandé à sa préfecture la fermeture des collèges et lycées sur le territoire de sa commune, pour éviter une augmentation continue des cas. L'ARS a annoncé le jeudi 11 février qu'une campagne "exceptionnelle" de dépistage serait lancée dans la commune pour tenter d'identifier et isoler autant que possible les porteurs.

"Poussée incroyable" en Île-de-France

L'Île-de-France a été l'une des premières régions où une circulation forte du variant britannique a été signalée. Dès la fin janvier, l'Assistance Public-Hôpitaux de Paris (AP-HP) estimait que près d'un cas de coronavirus sur 10 sur le territoire provenait de cette mutation. En deux semaines, ce chiffre aurait été multiplié presque par quatre. Les laboratoires Biogroup ont étudié 7.000 prélèvements effectués lors de tests PCR, et estiment que 37,7% des malades franciliens portent le variant britannique.

Un constat partagé par des professionnels de la santé de la région. Sur BFMTV, Gilles Pialoux, chef du service d'infectiologie à l'hôpital parisien Tenon, a en effet évoqué une "poussée incroyable" du variant britannique en Île-de-France, décrivant la situation comme "alarmante", alors que des clusters apparaissent dans les hôpitaux parisiens, "mélangeant soignants et soignés".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/