2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Michel Cymes explique comment le savon tue le virus

L'un des gestes les plus efficaces contre le coronavirus reste le lavage des mains. Car le savon tue le virus.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Comment le savon tue le coronavirus ? Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Camille Sarazin

On parle beaucoup des masques en tissu qu’il serait possible de réutiliser après les avoir lavés en faisant tourner la machine une demi heure et à 60 degrés… Parallèlement à ça, on vous serine depuis le début de l’épidémie qu’il faut intégrer tout un tas de gestes barrières et que le premier d’entre eux consiste tout simplement à se laver les mains, souvent, méticuleusement, sans oublier les ongles, les poignets et en insistant bien à l’intérieur des doigts.

Mais un lavage de mains ne dure pas une demi heure et ne se fait pas à 60 degrés, sinon vous risquez de vous brûler la peau… La question induite par tout cela est la suivante : pourquoi faudrait-il laver un masque pendant 30 minutes à 60 degrés pour tuer le coronavirus alors que, le même coronavirus, on peut lui faire la peau en le passant à l’eau savonneuse et en frottant pendant une petite minute ?

La différence, c’est la façon dont le bon vieux savon traditionnel tue le virus. On imagine aisément qu’un virus qui est planqué dans un morceau de tissu est plus difficile à neutraliser qu’un virus qui se balade à la surface de vos mains. Ça, c’est un premier point. Le second point, c’est l’action du savon. L’un des meilleurs exterminateurs de virus qui soient… 


Pourquoi le savon tue le virus ?

À lire aussi
Une usine automobile (Illustration). coronavirus
Les infos de 6h - Automobile : qu'attendent les professionnels des annonces de Macron ?

Le savon est composé de molécules qui sont amphiphiles… Cela veut dire qu’une partie de la molécule est hydrophile, c’est-à-dire qu’elle aime l’eau et peut se mélanger avec elle, et qu’une autre partie de la molécule est hydrophobe, c’est-à-dire qu’elle n’aime pas l’eau et refuse de se mélanger avec elle. Comme quand vous mettez de l’huile dans l’eau : ça fait des bulles d’huile, impossible de mélanger…

Cette molécule de savon, à la fois hydrophile et hydrophobe, ressemble à une épingle. Et dans une épingle, il y a deux parties : la tête et la tige. La tête de l’épingle est hydrophile. La tige de l’épingle est hydrophobe.

Quand vous mélangez le savon et l’eau, que se passe-t-il ? La tige de l’épingle, qui n’aime pas l’eau, essaie de fuir cette eau. Et si par bonheur il y a un coronavirus dans les parages, elle va tout de suite à sa rencontre. Parce que le coronavirus dispose d’une enveloppe lipidique, que la tige de l’épingle hydrophobe adore. Alors elle se fixe dessus. Et quand elle se fixe dessus, elle désorganise l’enveloppe du virus. Et quand le virus perd son enveloppe, il n’est plus capable d’infecter qui que ce soit… 

C’est donc ainsi que le savon reste l’un des meilleurs alliés contre le virus qui traine sur vos mains. Mais ce n’est pas parce que vous en êtes maintenant convaincus qu’il faut reprendre les mauvaises habitudes qui consistent à vous frotter les yeux, le nez ou la bouche. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Hygiène
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants