1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : même avec peu de symptômes, le virus pourrait affecter le cerveau

Une étude de neurologues britanniques montre des signes de troubles cérébraux chez des patients présentant peu de symptômes pulmonaires.

Un hôpital à Moscou, pendant la crise du coronavirus (illustration)
Un hôpital à Moscou, pendant la crise du coronavirus (illustration) Crédit : Dimitar DILKOFF / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Le monde médical continue de découvrir les possibles séquelles de la Covid-19. Dans une étude publiée le 8 juillet dans la revue de neurologie Brain et relayée par The Guardian, une équipe de chercheurs constate que des patients présentant des symptômes peu dangereux du coronavirus, voire qui sont en rémission, peuvent développer d'importants troubles cérébraux.

Ces complications ont été identifiées chez 40 malades et comprenaient des cas de dégâts nerveux, d'inflammations cérébrales ou encore des accidents vasculaires cérébraux (AVC). L'étude présente une hausse du nombre d'encéphalites post-infectieuse, une inflammation du système nerveux central qui peut intervenir après une infection virale comme le coronavirus.

"On constate un effet de la Covid-19 sur le cerveau qu'on n'a jamais vu avec d'autres virus", explique Michael Zandi, l'un des auteurs de l'enquête. "Il est possible d'avoir de sérieux problèmes neurologiques, mais une infection pulmonaire peu significative."

Le nombre de cas de coronavirus continue à augmenter à travers le monde, la barre des 12 millions de cas ayant été franchie le 8 juillet. L'Organisation Mondiale de la Santé a par ailleurs reconnu que des "preuves" d'une transmission du virus par l'air commençaient à apparaître. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Maladie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants