1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : les exceptions du passe sanitaire
2 min de lecture

Coronavirus : les exceptions du passe sanitaire

ÉCLAIRAGE - Mis en place pour le 21 juillet dans "les lieux de loisirs et de culture", le passe sanitaire présente encore quelques zones d'ombre, notamment sur les différents lieux ou profession qui font figure d'exception.

Le pass sanitaire utilisera sans doute des QF Code
Le pass sanitaire utilisera sans doute des QF Code
Crédit : ARUN SANKAR / AFP
Antoine Bchini

La future mise en place du passe sanitaire, le 21 juillet dans "les lieux de loisirs et de culture" a ouvert beaucoup de questions sur les différentes professions qui doivent, ou non, présenter obligatoirement ce passe ou un test PCR négatif pour être autoriser à travailler. 

C'est le cas notamment des soignants ou des métiers d'aide à la personne qui nécessite des contacts qui sont en ligne de mire. Le personnel concerné a jusqu'au 15 septembre pour obtenir son passeport sanitaire, au-delà de ce délai, des contrôles et des sanctions pourraient être pris à leur encontre.

Certains lieux sont aussi visés. Les restaurants, bars, et les lieux de rassemblement en général sont concernés ainsi que leurs employés. Pour s'y rendre, il faut obligatoirement présenter ce passe sanitaire. Pour ce qui est des enfants de 12 à 17 ans, la vaccination peut attendre le 30 août. Mais pour le moment, quelques exceptions subsistent.

Les policiers, les gendarmes et l'armée

Si la vaccination pour les forces de l'ordre n'est pas obligatoire pour poursuivre la pratique de leur travail, elle est fortement conseillée. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a précisé, tant bien que mal, que la Police n'avait pas le même contact auprès des personnes qu'un soignant ou qu'un pompier. Le masque reste obligatoire dans n'importe quelle situation pour leur part.

À lire aussi

Du côté de l'Armée, les forces déployées à l'extérieur et avec un accès limité aux soins sont désormais toutes vaccinées comme l'indique sur Twitter Florence Parly et ce dès le mois de mai dernier. Pour ce qui est des forces restées sur le territoire, elles sont encouragées à se faire vacciner, mais pas obligées.

Les lieux de cultes

Les lieux de cultes sont une autre exception à l'utilisation du passe. Contrairement aux autres endroits dédiés à la culture et aux loisirs, la liberté de culte a pris le pas sur l'obligation vaccinale, qui était considérée comme une entrave. Pour autant, le CEF (conférence des évêques de France) et le CFCM (Conseil français du culte musulman) ont fortement rappelé aux prêtres et imams d'inciter les fidèles à la vaccination pour se protéger et protéger l'ensemble de la population.

Les enseignants

À l'heure actuelle, le corps enseignant n'a pas l'obligation de présenter le passe sanitaire ni de se faire vacciner. Selon le ministre de la santé Olivier Véran, le coronavirus aurait de faibles risques sur les enfants, tout en incitant les parents à les faire vacciner. Le port du masque suffit pour le milieu scolaire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/