1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : le vaccin, "la clé pour enlever le masque à moyen terme", selon un infectiologue
1 min de lecture

Coronavirus : le vaccin, "la clé pour enlever le masque à moyen terme", selon un infectiologue

INVITÉ RTL - Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches dans les Hauts-de-Seine, s'est exprimé sur la campagne de vaccination et le port du masque, qui pourrait bientôt être assoupli.

Des enfants portant un masque (illustration)
Des enfants portant un masque (illustration)
Crédit : DENIS LOVROVIC / AFP
Covid-19 : "Le vaccin est la clé, pour enlever le masque à moyen terme", pour cet infectiologue
04:50
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière
Animateur

"Bas les masques". Aux États-Unis, dans la rue, ils pourraient bientôt faire partie du passé. Les Américains vaccinés ne seront plus obligés de le porter. La même situation est-elle envisageable en France ? Éléments de réponse avec Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches dans les Hauts-de-Seine.

Le spécialiste évoque "un bon signal", qui signifie "que l'on peut avancer", vérifier que "le vaccin est efficace sur la collectivité" et donc récupérer un semblant de vie proche de celle que l'on connaissait avant. Et Benjamin Davido de poursuivre : "Le vaccin est la clé pour enlever le masque à moyen terme". Certes, il est possible, malgré la vaccination, d'être vecteur du Covid-19, n'avoir aucun symptôme de la maladie, mais le transmettre, malgré des proportions beaucoup plus faibles. Mais pour le spécialiste, lorsque des personnes portent le masque en extérieur, c'est "probablement ostentatoire".

"Pas plus grave qu'un rhume" dans un futur proche ?

L'épidémiologiste observe que "le véritable enjeu est de prémunir les formes graves et les décès. [...] Il n'est pas exclu que, dans un futur proche, on soit tous contaminés mais que ce ne soit pas plus grave qu'un rhume".

La clé, pour dépasser cette crise sanitaire, serait "le vaccin, pour pouvoir ôter le masque". Benjamin Davido juge important de ne pas "stigmatiser le masque" ou encore "l'associer au coronavirus". Même s'il ne sera plus obligatoire, il n'empêche qu'il nous protège, indique le médecin. "Il faut différencier obligation et recommandation". Et de conclure : "Il faut rassurer les gens" quant à l'efficacité des vaccins, "même avec les variants.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/