1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : le complotisme, l'autre épidémie qui menace la Suisse

Hôpitaux vides, patients remplacés par des mannequins... Des théories du complot niant la réalité de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus pullulent sur internet.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : le complotisme, l'autre épidémie qui menace la Suisse Crédit Image : FABRICE COFFRINI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Félix Roudaut

La Suisse est particulièrement frappée par la deuxième vague de nouveau coronavirus qui s'attaque à l'Europe en cette fin d'année 2020. Une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux montre pourtant un hôpital quasiment désert, ses lits presque tous inoccupés. "Comment se fait-il que les services hospitaliers soient vides alors que nous traversons une pandémie ?", s'insurge en légende de son post l'internaute qui a diffusé la vidéo.

Repérée par l'AFP Factuel, cette vidéo est trompeuse puisqu’elle filme un site de l'hôpital Riviera-Chablais, dans le canton de Vaud, qui abrite les urgences et les soins intensifs. La direction de l'établissement indique qu'elle a dû fermer temporairement des unités non urgentes de façon à mobiliser les soignants auprès des unités fortement impactées par la pandémie. Cette vidéo induit donc en erreur.

Des mannequins dans les hôpitaux ?

La Confédération helvétique avait déjà été victime d'une intox de haut niveau la semaine dernière. Le ministre de la Santé suisse Alain Berset a-t-il apporté la preuve malgré lui que la pandémie de nouveau coronavirus était un fantasme ? Une photo publiée dans le quotidien suisse-allemand Blick le montre visitant un hôpital dont les lits sont remplis de... mannequins. Des adeptes de thèses complotistes y ont vu la preuve que les malades de la Covid-19 n'existent pas.

L'auteur du cliché a pourtant expliqué lui-même qu'il n'y a pas eu de manipulation, mais un problème de légende de photo. Le ministre a en effet visité une unité Covid avant de se rendre dans une école qui forme les infirmiers, d'où la présence de mannequins. La légende de la photo a synthétisé les deux évènements et le quotidien a depuis rectifié son erreur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Suisse Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants