1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : la perte de l'odorat et du goût, un symptôme fréquent surtout en Europe

Une étude belge réalisée auprès de 417 patients infectés montre que 86% présentent des troubles de l'odorat (la plupart ne sentant plus rien) et que 88% ont des troubles du goût.

Selon l'étude, l'odorat est un meilleur indicateur du risque de mortalité, qu'un diagnostic d'insuffisance cardiaque par exemple (illustration).
Selon l'étude, l'odorat est un meilleur indicateur du risque de mortalité, qu'un diagnostic d'insuffisance cardiaque par exemple (illustration). Crédit : SEBASTIEN NOGIER / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Vendredi 20 mars, Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, déclarait que la perte de l'odorat pouvait être un symptôme du nouveau coronavirus Covid-19. Une étude coordonnée par deux médecins ORL attachés à l'université de Mons (Belgique) confirme, soulignant que la perte de l'odorat et du goût étaient même des symptômes fréquents. 

L'étude, réalisée auprès de 417 patients infectés (263 femmes et 154 hommes) par le Covid-19, mais de façon "non sévère", montre que 86% présentent des troubles de l'odorat (la plupart ne sentant plus rien) et que 88% ont des troubles du goût. Un phénomène beaucoup plus important qu'en Asie, où seulement une étude a été faite sur le sujet et révèle que seulement 10 à 15% des patients souffriraient de ces symptômes. 

Ces troubles surviennent généralement en même temps que les symptômes généraux (toux, douleurs musculaires, perte d'appétit, fièvre) et les symptômes ORL (douleurs faciales, nez bouché) de la maladie, mais peuvent aussi arriver après (dans 23% des cas), ou avant (dans 12% des cas). 

Les femmes plus touchées que les hommes

L'étude indique que près de la moitié des sujets (44%) récupère leur odorat dans un délai assez court de 15 jours. "Les autres patients doivent garder un bon espoir" de récupérer leur odorat "dans les 12 mois", la récupération nerveuse étant "un processus lent". Sans explication apparente, les femmes sont plus souvent sujettes à l'anosmie (perte de l'odorat) que les hommes.

À lire aussi
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy" économie
Coronavirus : à quoi correspond la hausse de la dette française ?

La récupération du goût est, elle, un processus plus "aléatoire" qui peut se faire avant, en même temps ou après la récupération de l'odorat. Par précaution, les personnes présentant une perte de goût et d'odorat doivent ainsi se "considérer comme potentiellement infectées par le Covid-19 et donc s'isoler pour une période minimale de 7 jours", même si elles ne présentent aucun autre symptôme de la maladie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Maladie Études
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants